Festival CinéAlma de Carros : El Jaida de Salma Baccar a reçu le premier prix

Le magnifique film El Jaida de la metteur en scène et co-scénariste Salma Baccar, députée au Parlement de la Tunisie et militante intellectuelle de la révolution du jasmin , a reçu le premier prix du Festival de Carros. Le film rappelle la vie d'une génération de femmes, de nos ancêtres, de la chance des Tunisiennes aujourd'hui de s'être libérées des joug des lois archaïques. Il nous fait passer d'un passé obscur à un présent tumultueux. Entre-temps, des droits ont été arrachés et d'autres restent à préserver ou à conquérir.

‘El Jaïda’’ est un film contre l’oubli qui nous plonge dans les années 50, peu de temps avant l’indépendance pour nous raconter l’histoire de quatre femmes qui est aussi celle de plusieurs autres de cette génération qu’on envoyait à Dar Jouad, une institution patriarcale créée au 17e siècle pour les châtier d’avoir été insoumises à leurs maris.

"El Jaida" nous plonge dans la vie des femmes de la maison d’arrêt Dar Joued. Là-bas des femmes, y résident, elles partagent leurs peines et leurs récits douloureux mais aussi des anecdotes joviales.

D’âges et des conditions sociales différentes, elle sont condamnés à cohabiter ensemble en subissant l’autorité et les injustices de leur geôlière, la Jaida.

Le film est d’ailleurs un voyage dans la mémoire - pas si lointaine - de la Tunisie, juste avant l’indépendance. Il est contre l’oubli car il marque un arrêt sur une époque charnière de la Tunisie où les femmes étaient brimées et dépouillées de leurs droits.

Salma Baccar, qui a écrit le scénario , réunit une panoplie d’acteurs comme Wajiha Jendoubi, Souhir Ben Amara, Raouf Ben Amor, Fatma Ben Saidane, Selma Mahjoubi, Najoua Zouhir, Khaled Houissa et Taoufik El Ayeb, etc.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message