Box-office : "Seul dans Berlin" de Vincent Perez

Berlin, 1940. La ville est paralysée par la peur. Otto et Anna Quangel, un couple d’ouvriers, vivent dans un quartier modeste où, comme le reste de la population, ils tentent de faire profil bas face au parti nazi.

Mais lorsqu’ils apprennent que leur fils unique est mort au front, les Quangel décident d’entrer en résistance. Aux quatre coins de la ville, ils placent des messages anonymes critiquant Hitler et son régime. S’ils sont arrêtés, ils savent qu’ils seront exécutés…

L’inspecteur Escherich de la Gestapo s’intéresse bientôt à leurs actions et c’est un redoutable jeu du chat et de la souris qui s’engage. Le danger ne fait que renforcer la détermination d’Otto et Anna et leur amour. Progressivement, leur rébellion silencieuse mais profonde transforme leur vie et leur mariage...

Seul dans Berlin est adapté du roman éponyme de Hans Fallada, de son vrai nom Rudolf Ditzen, inspiré d’une histoire vraie et paru en 1947. Il s’agit de l’un des tout premiers livres antinazis, devenu un best-seller international. L’auteur s’est basé sur des véritables documents de la Gestapo, qui racontaient l’histoire d’Otto et Elise Hampel, devenus d’Otto et Anna Quangel pour la fiction.

Seul dans Berlin est le troisième long-métrage de Vincent Perez, après Peau d’ange (2002) et Si j’étais toi (2007). Ce dernier avait décidé de mettre un terme à sa carrière de réalisateur avant de découvrir le livre de Hans Fallada .

Si quelques extérieurs ont été tournés à Berlin, la plupart ont été tournés à Görlitz, située à la frontière polonaise, où ont également été réalisés The Grand Budapest Hotel et La voleuse de livres. Au contraire de Berlin, la ville n’a pas connu de bombardements et est restée intacte depuis la guerre. Le tournage s’est étiré sur sept semaines et demi au printemps 2015. Le 55 rue Jablonski a quant à lui été entièrement reconstitué dans un véritable immeuble de Görlitz.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message