Box-office : Everybody knows de Asghar Farhadi

Ce film d’Asghar Farhadi a fait l’ouverture du festival de Cannes cette année. Le film débute avec l’arrivée de parents résidents en Argentine.

Le père est resté (détail important). Seule la mère et ses deux enfants, une adolescente et un très jeune garçon arrivent dans ce village espagnol pour honorer un mariage dans un vignoble. On découvre le vieux clocher de ce village où les adolescents gravent dans les murs de salpêtre du clocher leurs initiales.

L’ambiance est très festive. Dans la nuit, on prolonge tard les fêtes et le repas, on prolonge….Jusqu’à la disparition de la jeune fille. Où est-elle passée ? Fugue avec un garçon ? Un SMS amène la réponse : elle a été kidnappée. Suite à la demande de rançons, le père rejoint son épouse dans ce village pour retrouver sa fille et comprendre pourquoi elle est prise en otage. Là le film atteint alors toute son intensité, sa profondeur.

Le metteur en scène nous avait déjà offert du grand cinéma avec Le Client d’ailleurs primé par un Oscar. Ici, Everybody Knows, le titre peut amener à se poser des questions : tout le monde le sait ou plutôt le savait. Pour le comprendre, il faut voir ce film.

En général, le titre d’un film nous indique à peu près le thème et le sujet ; ici c’est le film qui nous explique le titre. C’est peut-être là tout le génie de ce réalisateur. Un seul indice pour éclairer votre compréhension : après le kidnapping de la jeune fille, tous se déchirent pour de sombres histoires de terres dont la vente aurait été…..

N’en disons pas plus, à vous de le découvrir.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message