La 71e édition du Festival de Cannes ouvre ses portes sur la Croisette

Acteurs et réalisateurs vont bientôt fouler le tapis rouge. Une occasion en or pour la région, car l’événement génère chaque année de très nombreuses retombées économiques. Outre le Festival et ses stars, le Marché du Film de Cannes réunit en effet plus de 12.000 professionnels accrédités - producteurs, acheteurs, distributeurs et programmateurs -, dont 85% d’étrangers.

En 2017, ce rendez-vous a permis de dégager 197 millions d’euros, selon les calculs du Palais des Festivals.

Dans le détail, ce chiffre comprend l’impact économique direct (autrement dit, le chiffre d’affaires de la manifestation), l’impact indirect (c’est-à-dire les dépenses des festivaliers dans la région) et enfin, l’impact induit.

L’évaluation annuelle réalisée par le Palais des Festivals marque une légère progression par rapport à l’édition précédente. L’impact économique total a en effet été chiffré à 196,1 millions d’euros pour l’édition 2016.

Difficile pour l’heure d’estimer l’impact du Festival sur l’économie en 2018. Le printemps social agité pourrait-il nuire à la fréquentation et donc amoindrir les retombées ?

L’ouverture et la clôture du Festival coïncident avec un jour de mouvement social au sein d’Air France et deux épisodes de la grève « cadencée » des cheminots, lancée début avril.

L’impact induit correspond ainsi à un « effet boule de neige ». Les flux injectés par les festivaliers permettent en effet aux entreprises et salariés bénéficiaires de dépenser leur rémunération auprès d’autres entreprises locales ou nationales.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message