Les chroniques cannoises de Patrick Mottard : 12 300 marches environ… en attendant le palmarès

12300 marches : c’est à peu près le nombre de marches que nous avons gravies depuis notre premier festival dans ce qui était "le nouveau palais" à la fin des années 80... Démonstration : le célèbre escalier au tapis rouge a 24 marches, chaque année nous allons voir 15 à 25 films et cela depuis 3 décennies. Le compte est bon. Ce qui ferait, empilées, plus de quatre kilomètres de haut (d’altitude, un petit Mont Blanc).

Calcul mental salutaire pour attendre avec sérénité le palmarès. A ce propos en ce qui me concerne - et le choix était difficile car la sélection était de qualité et homogène - mon tiercé est le suivant : LETO le film russe, COLD WAR le film polonais, UNE AFFAIRE DE FAMILLE le film japonais. Pour Dominique on retrouve LETO mais avec le film libanais CAPHARNAÜM et le film chinois LES ÉTERNELS. Wait and see.

Ma dixième chronique cannoise demain sera donc consacrée au commentaire du palmarès mais aussi de la critique des trois films vus ce vendredi : le navrant film français Un couteau dans le coeur (le deuxième "médekicemoketon" de la sélection après le Godard), le très émouvant film libanais Capharnaüm et le terrifiant mais réaliste film russe Ayka.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message