Box- office : Les films français les plus "bankables" en 2018

En 2018, le classement du magazine Le Film français * a publié le classement des films les plus rentables, “bankables”, de 2018.

L’amour des Français pour les comédies pures et dures ne se dément pas...

Voici le classement :

Les dix films français les plus rentables

1. L’Amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot : 155 % de rentabilité, avec un budget de 437 000 euros et 194 000 entrées en salle

2. Les Tuche 3 d’Olivier Baroux : 151 % de rentabilité, avec un budget de 13 millions d’euros et 5,6 millions d’entrées en salle.

3. Tout le monde debout de Franck Dubosc : 84 % de rentabilité, avec un budget de 10 millions d’euros et 2,4 millions d’entrées en salle.

4. Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret : 79 % de rentabilité, avec un budget de 3,5 millions d’euros et 823 000 entrées en salle.

5. Le Grand Bain de Gilles Lellouche : 78 % de rentabilité, avec un budget de 18 millions d’euros et 4,2 millions d’entrées en salle.

6. La Ch’tite Famille de Dany Boon : 73 % de rentabilité, avec un budget de 26,8 millions d’euros et 5,6 millions d’entrées en salle.

7. Le Jeu de Fred Cavayé : 71 % de rentabilité, avec un budget de 7,9 millions d’euros et 1,6 million d’entrées en salle.

8. Taxi 5 de Franck Gastambide : 62 % de rentabilité, avec un budget de 20,3 millions d’euros et 3,6 millions d’entrées en salle.

9. Première année de Thomas Lilti : 57 % de rentabilité, avec un budget de 6,1 millions d’euros et 1 million d’entrées en salle.

10. Les Vieux Fourneaux de Christophe Duthuron : 55 % de rentabilité, avec un budget de 5,8 millions d’euros et 939 000 entrées en salle.

Les dix films français les moins rentables

1. Braqueurs d’élite de Steven Quale : 0,25 % de rentabilité, avec un budget de 66,1 millions d’euros et 47 000 entrées en salle.

2. Si tu voyais son cœur de Joan Chemla : 0,76 % de rentabilité, avec un budget de 3 millions d’euros et 6 700 entrées en salle.

3. Le lion est mort ce soir de Nobuhiro Suwa : 1,05 % de rentabilité, avec un budget de 2,1 millions d’euros et 6 500 entrées en salle.

4. Chien de Samuel Benchetrit : 1,17 % de rentabilité, avec un budget de 3,4 millions d’euros et 11 600 entrées en salle.

5. 9 Doigts de François-Jacques Ossang : 1,39 % de rentabilité, avec un budget de 1,2 million d’euros et 4 800 entrées en salle.

6. Cornelius le meunier hurlant de Yann Le Quellec : 1,5 % de rentabilité, avec un budget de 4,7 millions d’euros et 20 200 entrées en salle.

7. Milla de Valérie Massadian : 1,61 % de rentabilité, avec un budget de 670 000 euros et 3 000 entrées en salle.

8. Bravo Virtuose de Levon Minasian : 1,77 % de rentabilité, avec un budget de 1 million d’euros et 5 100 entrées en salle.

9. Les Confins du monde de Guillaume Nicloux : 2,17 % de rentabilité, avec un budget de 7,7 millions d’euros et 47 900 entrées en salle.

10. Sophia Antipolis de Virgil Vernier : 2,21 % de rentabilité, avec un budget de 1 million d’euros et 6 500 entrées en salle.

* parution du 15 février

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message