conférences du Patrimoine : « Si les palais nous étaient contés »

Ce Samedi 29 avril à l’auditorium du Mamac, Alexandre Gady, professeur d’histoire de l’Art moderne à l’Université de Paris-Sorbonne, directeur du Centre André Chastel, animera la conférence « Art de vie et théâtre social : l’hôtel particulier parisien (XVIIe – XIXe siècles) ».

On parle des palais du Vieux-Nice comme on évoque des palazzi italiens ou des hôtels particuliers du Marais à Paris. Mais que regroupe exactement ce terme ? Et que reste-t-il aujourd’hui de cette architecture civile nobiliaire ?

Mise au point au Moyen-Âge, la formule de l’hôtel parisien « entre cour et jardin » allait devenir, à l’époque moderne, la quintessence de l’art d’habiter à la française. Lieu de résidence, mais aussi de démonstration sociale, la demeure des élites parisiennes doit combiner une architecture monumentale, un décor intérieur d’une grande richesse, au service d’une distribution toujours plus savante et d’un art de recevoir toujours plus raffiné. Par delà la Révolution française, l’hôtel a, comme le château, connu un dernier âge d’or au XIXe siècle, témoignant d’une formidable capacité d’adaptation.

Alexandre Gady

Né en 1968, Alexandre Gady est professeur d’histoire de l’Art moderne à l’Université de Paris-Sorbonne et directeur du Centre André Chastel (Laboratoire de recherches en histoire de l’art). Spécialiste de l’architecture et de l’urbanisme dans la France des XVIIe et XVIIIe siècles, ainsi que du patrimoine, il a consacré de nombreux articles et ouvrages à l’architecture royale (Versailles, le Louvre...), aux monuments parisiens (les Invalides) ainsi qu’aux hôtels particuliers, qu’il étudie depuis près de vingt ans.

Outre plusieurs commissariats d’exposition d’architecture (musée des Beaux Arts de Nancy, 2005 ; musée Carnavalet, 2008, Cité de l’architecture, 2011, …), Alexandre Gady est également président de « Sites et Monuments » (association nationale reconnue d’utilité publique), membre de la Commission nationale des monuments historiques et de la Commission régionale du patrimoine et des sites d’Île-de-France.

En 2012, Alexandre Gady est nommé Chevalier des Arts et des Lettres.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message