Pascale Ferran et Haifaa Al-Mansour remportent le Prix France Culture Cinéma

Le Prix France Culture Cinéma, avec Libération a été décerné à deux figures féminines du cinéma : Pascale Ferran, mention Consécration et Haifaa Al-Mansour mention Révélation.

Pascale Ferran, réalisatrice, scénariste se voit décerner la mention « Consécration » pour l’ensemble de son travail

Pascale Ferran est actuellement en montage de son nouveau film : BIRD PEOPLE.
Elle réalise en 2005 LADY CHATTERLEY, (un film France Culture) qui reçoit le prix Louis-Delluc et obtient cinq Césars en février 2007.
En 2000, elle avait réalisé le documentaire SAM RIVERS/TONY HYMAS -QUATRE JOURS A OCOEE et dirigé la version française d’EYES WIDE SHUT de Stanley Kubrick en 1999.
En 1996, son film L’ÂGE DES POSSIBLES recevait le Grand Prix du festival de Belfort suivi en 1997 du 7 d’Or du meilleur téléfilm / 7 d’Or du meilleur réalisateur.
Son premier film, PETITS ARRANGEMENTS AVEC LES MORTS, avait quant à lui reçu en 1994 la Caméra d’or Cannes et le Grand Prix du festival francophone de Namur.

La cinéaste saoudienne Haifaa Al-Mansour se voit attribuer la mention « Révélation », pour son film « Wadjda ».

Haifaa Al-Mansour est la première femme réalisatrice d’Arabie Saoudite. Elle réalise en 2013 « Wadjda », (un film France Culture).
Elle est considérée comme l’une des personnalités cinématographiques les plus importantes du Royaume.
Après avoir étudié la littérature à l’Université Américaine du Caire, elle a obtenu un master en cinéma à l’Université de Sydney.
Le succès de ses trois premiers courts-métrages, et de son documentaire multi-récompensé Women Without Shadows (Des Femmes sans Ombres), a permis de poser la question de l’ouverture de salles de cinéma dans le Royaume.
À l’intérieur de son pays, son travail est à la fois admiré et controversé, car mettant en lumière des sujets considérés comme tabou : la tolérance, les dangers de l’orthodoxie, et le besoin pour les Saoudiens d’avoir un regard critique sur le caractère restrictif de leur culture traditionnelle.
À travers ses films et son travail dans les médias TV et papiers, Al-Mansour est reconnue pour traverser ce mur de silence qui entoure les vies closes des femmes saoudiennes et pour leur fournir un moyen de faire entendre leurs voix.

Le Prix France Culture Cinéma :

Créé en 1999, le Prix France Culture Cinéma, a notamment récompensé Sandrine Bonnaire en 2008, Jacques Doillon en 2004, et Jean-Claude Biette en 1999. Les lauréats de l’édition 2012 étaient Cédric Kahn, mention « Consécration » et Pierre Schoeller, mention « Révélation ».
Jusqu’en 2005, le prix récompensait « le cinéaste de l’année », français et étranger.
A partir de 2006, le Prix France Culture Cinéma est décerné à une personnalité du cinéma pour la qualité de son œuvre ou la force de son engagement.
Cette année, et pour la première fois, France Culture a associé Libération à son Prix.

Le jury du Prix France Culture Cinéma avec Libération était composé cette année de :
Gilles Jacob, Président du Festival de Cannes
Pour France Culture : Olivier Poivre d’Arvor, directeur de la chaîne, Sandrine Treiner, directrice adjointe en charge de l’éditorial et les producteurs Laure Adler, Michel Ciment, Laurent Goumarre, Antoine Guillot, Arnaud Laporte, Marc Voinchet
Pour Libération, Sylvain Bourmeau, directeur adjoint de la rédaction, et Didier Péron, chef du service cinéma.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message