L’élève dépasse le "Maïstre"

Parti de Nice à 10 ans avec un talent que l'on aurait bien aimé revendiqué aujourd'hui. Laurent Marimbert vient de sortir son premier album « Quand les cœurs se font légers »,pour un coup d'essai c'est un coup de "maïstre". NP l'a rencontré pour vous.

Nice Première : Laurent tout d’abord toutes mes sincères félicitations pour cet album magnifique qui n’est en vente que sur ton site, pourquoi ?

Laurent : Parce que j’en ai eu envie tout simplement.
Si j’ai autoproduits et mis mon album en vente sur le site avant de le présenter à une maison de disque, c’est parce que je voulais le faire de A à Z.

J’ai pu m’entourer de mes amis musiciens et travailler dans des conditions artisanales.
Une maison de disque offre moins de concessions.

NP : J’ai lu sur ta bio que tu avais débuté tes aventures musicales dans le sud alors aimerais tu venir à nouveau sur un scène locale et si oui sur laquelle ?

oui bien sûr , j’adorerais défendre cet album devant le public Niçois, j’ai des souvenirs magnifiques au Théâtre de Verdure, et aux Arènes de Cimiez.
Dans l’idéal, un de ces deux endroits serait parfait.

NP : Ton éventail professionnel va de la production d’artistes comme les 2 be 3 qui cartonnaient à l’époque à Jennifer qui elle continue, tu signes la bande originale de Backstage, tu as aussi travaillé plusieurs années avec Etienne Roda-Gil, tu veux bien raconter cet épisode ?

Oui bien sûr, c’est le producteur de Véronique Sanson qui m’a dit qu’Etienne voulait me rencontrer, on avait rendrez-vous à midi pour une durée d’une heure environ à la Coupole et on s’est quittés à 21 heures.

On a écrit ensemble pendant trois ans, malheureusement son décès a mis fin à tout ça, mais ces choses là existent et avec ses enfants nous en prenons grand soin.
Certaines personnes s’y intéressent et peut être qu’un jour elles sortiront.

NP : As-tu des dates prévues ?

Pas à ce jour, on est en train de travailler à la création d’une équipe pour être prêt dans quelques semaines. L’album vient à peine de sortir, tout se bouscule et va plus vite que ce que nous attendrions.

NP : Si tu devais faire la première partie de l’artiste de ton choix ce serait qui ?

C’est extrêmement prétentieux de répondre à ce genre de questions, en plus je n’ai pas un caractère de fan. J’aime beaucoup Paul Mc Cartney mais si je devais mettre cet album en harmonie avec un artiste ce serait Laurent Voulzy

NP : Merci Laurent

Merci à toi...« rires »

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes fêtes en attendant que Laurent vienne s’offrir en live au public Niçois.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message