L’industrie du cinéma booste l’économie azuréenne

La Commission du Film de la Côte d’Azur a dressé le bilan 2017 de son activité qui est axé sur la promotion et accompagnement logistique des productions.

Les chiffres sont éloquentes : 460 projets pour 1533 journées de tournage ( contre, respectivement, 376 et 1542 en 2016).

Du point de vue des retombées économiques , les calculs affichent le chiffre de 51 millions.

Pour le futur, des nouveautés intéressantes sont attendues : à Nice, les studios de la Victorine devraient reprendre leur rôle. A Cannes, le campus universitaire de la Bocca comprendra des plateaux.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message