L’oeil du photographe ! L’exposition de Karine Tomaselli

Karine Tomaselli avec sa nouvelle exposition ‘YING-YANG ‘ à l’Atelier 17, nous offre onze photos prisent sur la promenade des Anglais.

L’artiste nous explique sa technique, celle de superposer des clichés positif et négatif pris sur le même plan. Le résultat est détonnant. Les clichés semblent irréels, éthérés et aériens. Les personnages sont spectraux, fantomatiques, des feux follets.

Il y a une surexposition, les couleurs éclatent, le blanc fait une immense tache, le vol de mouettes est saisi, décomposé. Les nuages deviennent les moutons du petit prince. Les personnages se détachent de la photo. L’artiste est passée de l’autre côté du miroir, elle nous offre une autre dimension. Ses clichés sont des pastels, des tableaux, les couleurs sont tour à tour tendres ou au contraire violentes.

Karine veut nous montrer un détail et le souligne. Qui sont ces gens saisis à leur insu ? Sont-ils là ? Sont-ils réels ? Vous verrez à travers cette exposition la Promenade des Anglais sous un autre aspect.

Ce ne sont pas que les chaises bleues, il y a autre chose et Karine Tomaselli nous soulève le coin du drap, osons nous faufiler dessous, nous découvrirons mille trésors dont nous ne soupçonnions pas l’existence. L’œil du photographe, Karine sourit, l’appareil n’emprisonne plus l’image, avec les nouvelles technologies, le photographe arrive à créer le décor et les sujets et une photo devient un tableau imprégné de son âme.

C’est là ce qu’a réussi Karine Tomaselli. L’Atelier 17, espace culturel de la rue des Ponchettes expose jusqu’au 31 mars ces onze photographies, onze un nombre parfait, un nombre premier, onze émanations de la vision d’une artiste qui nous invite à marcher sur les nuages !

Thierry Jan

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message