L’Opéra de Nice présente un programme riche et varié pour la saison 2014-2015

Si la saison dernière fut marquée par l’absence des grandes œuvres et des grands auteurs du répertoire, la saison qui s’annonce réserve une place de choix aux grandes œuvres du répertoire.

Elle débutera d’ailleurs avec la version concert des Vêpres Siciliennes de Verdi au mois d’octobre.

En novembre on appréciera Turandot de Puccini. Le maître est mort avant d’avoir pu achever son opéra. On connait la suite, l’œuvre est présentée en 1926 à la Scala de Milan et dirigée par Toscanini, le maestro pose sa baguette à la dernière page écrite par Puccini décédé deux ans plus tôt. Cette version s’achève avec le final de Riccardo Chailly créé en 2002.

En janvier c’est une œuvre de Benjamin Britten : Peter Grimes créée à Londres en 1945. Avec le mois de février on revient au siècle des lumières et Cosi Fan Tutte de Mozart. Rossini fait son grand retour à l’opéra de Nice avec une œuvre inspirée de Voltaire Sémiramide. C’est en mars que l’on pourra admirer cet opéra écrit en seulement quarante jours.

Les opéras s’achèveront avec La Juive d’Halévy sur un livret d’Eugène Scribe. Cette œuvre fut présentée en 1835 à l’académie royale de musique.

Pour la XIII° année la ville de Nice organise le festival d’opérette avec la Veuve Joyeuse de Franz Lehár. Cette opérette fut créée à Vienne en 1905. Ce festival débutera la saison lyrique au mois de septembre.

La programmation nous réserve également des concerts dont la formule à succès des concerts en famille, de la musique de chambre et des ballets.

Le programme chorégraphique nous réserve une création mondiale au mois d’octobre et de nombreux ballets qui nous mènerons tout autour de la Méditerranée et sur la promenade des Anglais le 6 septembre, clin d’œil à la candidature de Nice au patrimoine de l’humanité.

On l’aura compris, cette programmation est riche et très variée, de quoi satisfaire le plus large public. De plus l’opéra se délocalise, se popularise avec des spectacles prévus au théâtre de la photo, au théâtre de verdure, au CNRR et au musée Marc Chagall.

Des conférences animées par André Peyrègne sont également prévues pour la présentation des opéras et d’autres animées par le cercle Richard Wagner.

Les plus jeunes, ceux qui demain viendront à l’opéra et au concert, n’ont pas été oublié et des spectacles leurs sont spécialement consacrés.

Thierry Jan

+ d’infos : www.opera-nice.org

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message