La navette départementale "LOU PASSAGIN" fait son retour cet été

Le département des Alpes Maritimes lance officiellement la nouvelle saison de la navette gratuite "LOU PASSAGIN". Ce pointu de pêche reconditionné permet aux niçois et également aux touristes de rallier les deux rives du Port de Nice.

Depuis 2012, Le département renoue avec cette tradition chère aux niçois. Ce passagin 100% écologique et silencieux donne au port de Nice, un caractère attrayant et rayonnant.

Pouvant embarquer jusqu’à 5 passagers par traversée, il permet aux niçois de revivre cette tradition qui a marqué le port de Nice entre les années 1920 et les années 1960. Ils redécouvrent le bassin Lympia sous un nouveau angle.

Lou passagin connait un succès remarquable selon Christian CORAN, propriétaire du Passagin. Plus de 200 000 passagers transportés depuis sa création.

La traversée est gratuite et s’effectue entre le quai Lunel, au niveau de la darse Charles Félix en rive Ouest, et le quai Entrecasteaux pour la rive Est 7 jours sur 7, de 10 à 19 heures non-stop.

"C’est un moyen de transport ludique de faire une traversée en mer, certes courte mais utile pour revivre l’histoire et la culture de la ville". Indique Eric CIOTTI, le président du département des Alpes Maritimes.

Cette nouvelle saison revêt une particularité. Cette navette permettra aux touristes et niçois de rejoindre directement la galerie Lympia, ce haut lieu d’art et de culture qui accueillera cet été l’exposition exceptionnelle GIACOMETTI.

Cette année, Lou Passagin fonctionnera du 29 avril au 15 octobre.

Lou Passagin est apparu à l’origine pour raccourcir le trajet des dockers qui travaillaient sur le quai des Deux Emmanuel.

On l’appelait alors "lou bateu dou carboun" (le bateau du charbon) en référence à ses passagers noirs de poussière. Très vite, ce service devint très populaire auprès des habitants et des visiteurs de Nice, notamment l’été, où beaucoup l’utilisaient pour rejoindre les plages de l’est de la ville.

La traversée, payante, s’effectuait alors en pointu, et à la rame, et était assurée par d’anciens pêcheurs à la retraite, qui pouvaient ainsi arrondir leurs fins de mois. Parmi eux, des "capitaines" haut en couleur, comme Titin, Lou Bleck, ou Peppino, qui laissent à tous ceux qui les ont côtoyés un souvenir impérissable.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message