Le Collectif Photon expose en plein air

Le boulevard Gorbella, et plus exactement, les grilles du jardin Maurice Mouchon se sont transformées en des cimaises où plus de vingt photographes de l'association Photon y exposent leurs photos, actuellement et jusqu’au 7 juin 2014.

Ces dernières ont été prises un peu partout dans Nice et ses collines. L’exposition dénommée :’ Parenthèse Verte’ veut avant tout interpeler le public sur ces espaces et oasis de verdures, oubliés, menacés dans l’univers urbain.

Ils nous font découvrir Nice à travers des lieux emblématiques et aussi ignorés et inconnus tel cet escalier ou une montée du quartier Pasteur, on découvre aussi un escalier verdoyant et aux murs envahis par les plantes. La nature reprend ses droits. Ces photos appartiennent à leur manière à notre patrimoine, un patrimoine d’une autre espèce qu’il faut lui aussi préserver et immortaliser.

Beaucoup découvriront des coins de notre campagne. Nice a ce privilège, celui de trouver les espaces champêtres aux portes de la ville, voire dans la ville. Parenthèse verte avait pour but de rendre aux enfants le gout de la terre, on pourrait ajouter à nous aussi citadins. Le choix du lieu est idéal pour réussir cet objectif. Ce jardin est à la sortie d’une école et d’une crèche et se trouve en un endroit très passant.

La ville à la campagne ou plutôt l’inverse. Ces photos égayent les grilles toujours austères des jardins. Elles sont autant de fenêtres ouvertes sur la rêverie et l’évasion. Les photographes ont saisis non les lieux, mais l’âme des lieux.

On pensera au boulevard Jean Jaurès et aux rails du tramway photographies de nuit, il y a d’ailleurs beaucoup de vues prises la nuit, mais n’est-ce pas là que se font les exercices oniriques ?

Thierry Jan

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message