Le Lycée Masséna met à l’honneur ses anciens élèves qui ont honoré la France

Le lycée Masséna est une institution dans la région niçoise. Pourtant, au cours de son existence d'environ deux siècles, il ne porte ce nom que depuis une cinquantaine d'années.

Cela s’explique en partie par la complexité de l’histoire du Comté de Nice qui se répercute sur celle de son premier établissement secondaire (lycée impérial, collège jésuite, collège royal).

Cela s’explique aussi par la multiplication des lycées qui a nécessité de les distinguer et donc de leur donner un nom propre : en 1963, celui de Masséna fut choisi, en raison de l’implication personnelle du maréchal niçois dans la naissance du premier lycée impérial.

Le lycée Masséna est donc le fruit de cette longue évolution. Mais il doit également sa notoriété à son rôle culturel, en forgeant des générations d’élites et de célébrités et en favorisant les concerts, les expositions, les conférences, les ouvrages de ses élèves, anciens élèves et professeurs, tout cela avec le soutien de l’ amicales des anciens élèves.

C’est à son initiative que hier matin, une sculpture mémorielle inscrivant le nom des plus prestigieux anciens élèves a été inaugurée dans la cour de l’établissement qui , ne l’oublions pas, est inscrit aux monuments nationaux.

Certaines de ces personnalités ont marqué l’Histoire de France., tel les 2 prix Nobel : René Cassin qui fût prix Nobel de la paix en 1968 et Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008.

Et encore , Guillaume Apollinaire, Roland Garros, Romain Gary, Joseph Kessel, Jean d’Ormesson, Joann Sfar, Daniel Pennac, Yves Klein, Jean et Jacques Médecin.

De même , une stèle en honneur des décorés de la Légion d’Honneur se trouve maintenant dans le petit de la cour centrale.

Sous les yeux des élèves qui sortaient de leurs cours , une nombreuse délégation d’anciens élèves, parmi lesquels des élus et de personnalités de la société civile et des professions , étaient présents à côté des officiels, tous reçus par le proviseur Serge Ferrari qui a évoqué " le passé, le présent et l’avenir" de l’établissement.

Si Emmanuel Ethis, recteur de l’Académie de Nice, a souligné ce projet d’excellence éducative et rappelé aux élèves que "ce passé glorieux ne doit pas inhiber vos projets, vos initiatives et vos rêves mais bien vous donner la force de les réaliser !", Christian Estrosi , président de la Région propriétaire des lieux a annonce que ce vendredi , celle-ci donnera son accord pour le classement intégral du lycée au titre des monuments historiques.**

Mais, mais...Christian Estrosi n’est pas homme à se présenter les mains vides !

Et alors, voici les belles paroles qui tous attendaient : " J’ai le plaisir de vous dire que la Région prendra à sa charge une importante opération de rénovation pour un total de 15 millions d’euros".***

Ce chantier devrait comprendre la rénovation énergétique des bâtiments, la réhabilitation complémentaire de l’internat et la mise en accessibilité de l’ensemble du site

Pourquoi tant de générosité en ces temps de restrictions budgétaires ? "Ces projets d’excellence éducative constituent une brique indispensable à la stratégie de développement économique et de rayonnement de notre Région en Europe et à l’international" affirme avec conviction le Président de la Région.

En chiffres : 1 626 élèves dont 900 en classes prépa qui étudient aujourd’hui dans ce lycée.

**Seuls 28 lycées sont classés au titre des monuments historiques en France. Très peu dans leur intégralité. Très peu dans leur intégralité.

*** l’association des anciens est en train de se structurer pour un montage innovant lui permettant de prendre part à ce projet d’excellence par une levée de fonds sous forme de mécénat.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message