Le temps des balades : Sainte Croix à Saint Dalmas Valdeblore

Elle fut édifiée entre les X° et XI° siècles par des moines Bénédictins originaires de Borgo San Dalmazzo dans le Piémont. L’édifice, construit sur un plan basilical, ne comporte à l’origine qu’une crypte.

La nef est d’orientation ouest est, soit face au levant. Les cryptes nord et sud seront rajoutées entre 1100 et 1150 quand le prieuré reçoit des reliques de la sainte Croix. L’église lui est alors dédiée et porte depuis le nom d’église de la sainte Croix. Cet édifice est le témoignage de deux périodes architecturales : une première, celle de l’art Roman Lombard dont le clocher en est la principale caractéristique et une seconde, celle du Baroque.

Au milieu du XVII° siècle un tremblement de terre provoque un glissement de terrain. La crypte nord est alors ensevelie et transformée en ossuaire. La charpente en bois est remplacée par une voûte maçonnée dont le poids nécessite l’ajout de contreforts à l’extérieur.

C’est à cette époque que l’on décore cette église dans le style Baroque avec des stucs. Le clocher effondré lors du séisme est reconstruit et des autels sont rajoutés. Plongeant au XVII° siècle, nous sommes pèlerins à la recherche de la purification. Les moines dans le chœur récitent les laudes, le pécheur va suivre un itinéraire ingénieux permettant de ne pas troubler l’office et la prière.

Il se dirige vers la crypte nord, donc à senestre de la nef et par un accès l’obligeant à se courber (le poids de ses péchés) il accède à la crypte centrale, là où se trouvent les reliques, s’étant recueilli et purifié, il peut ressortir par la crypte sud largement ouverte à la lumière, puis il quitte l’église, les moines toujours en prières, par une petite porte dérobée sur le flanc droit de l’édifice.

Cette porte est aujourd’hui murée, il n’y a plus, depuis le XVIII° siècle, des moines en prière et le pèlerin va à son gré découvrir cette église, ses tombes médiévales et ses richesses Baroques dont un retable et des fresques. Les vestiges d’une tombe et d’une pierre d’autel permettent d’envisager l’existence d’une chapelle antérieure à cette église.

Le prieuré de saint Dalmas de Valdeblore est l’un des plus anciens de France.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message