Les 18è Nuits Guitares de Beaulieu associent la ville et les guitares

De ce soir à samedi se tiendra la 18e édition du festival Les Nuits Guitares à Beaulieu sur mer. Trois jours de festival en plein cœur du jardin de l’olivaie, une véritable oliveraie de 6000 m2 arborée de plus de 100 oliviers centenaires, entre la falaise et le grand port de plaisance pour un moment festif, convivial et familial.

Le festival Les Nuits Guitares a vu le jour en 2000 avec la volonté de donner à Beaulieu-sur-Mer une identité forte en associant la ville à la guitare.

Le maître mot qui a dominé la programmation a toujours été l’éclectisme. Le festival s’attache à suivre cette lignée et s’adresse à toutes les générations confondues en s’ouvrant vers la diversité.

Ce Jeudi :

Après s’être orientés vers un nouveau projet musical intitulé ‘SKYE & ROSS’, Skye Edwards et Ross Godfrey, les membres fondateurs du groupe, annoncent le grand retour de Morcheeba Band. Un mélange astucieusement Downtempo, Trip Hop, Rhythm and Blues et Pop. Printemps 2014, Skye et Ross sont au festival de musique australien Gold Coast, ils viennent de finir leur set et se tiennent sur le côté de la scène principale, où la tête d’affiche est en train de délivrer un set brut et audacieux ; là ils se disent tous deux qu’ils aimeraient faire un disque qui aurait cette sorte d’intensité se souvient Ross. Le résultat est un album éponyme sorti en sept. 2016 qui évoque l’esprit enchanteur et si caractéristique de Morcheeba et de son album à succès “Big Calm”. On y retrouve quelque chose de nouveau, probablement la maturité qui émane d’une carrière de plus de 20 ans.

Vendredi :

Kool & the Gang s’est d’abord appelé The Jazziacs, comme "Maniaques de jazz", ou Kool and The Flames. Mais Kool and The Gang s’impose sous la houlette de Robert "Kool" Bell, et son frère Ronald auxquels s’adjoignent des musiciens. Le succès arrive en 1974 avec le disque très brut et funky "Wild and Peaceful", qui contient le hit Jungle Boogie. Vénérables jazzmen, quand débarque la disco, les musiciens de Kool and The Gang sont légèrement dépités. Et pourtant, JT Taylor le ténor les rejoint, et les tubes disco donnent une nouvelle impulsion commerciale et musicale à Kool and the Gang : Too Hot, Hangin’ out, Ladies Night, Get Down on It et le "sur-célèbre" Celebration.
La Koolmania déferle sur le monde, jusqu’à ce que JT Taylor décide de s’engager dans une carrière solo. Kool and the Gang se reforme néanmoins en 1997 : le début d’une nouvelle épopée, au cours de laquelle Kool and The Gang donne jusqu’à 50 concerts par an, alternant tubes disco et titres plus funky et pointus de leurs débuts.

Samedi :

Le style Catherine Ringer ? Chanson-danse, danse-song !
Commencés en 2015 entre les périodes de concerts Tango avec Plaza Francia, terminés au printemps 2017, les 12 titres de Chroniques et Fantaisies sont des chansons à écouter et à danser.
Chanson française classique, funk, rock, électro, pop, ballade, jazz fusion... Signatures rythmiques et styles bien différents les uns des autres, mais qui allient une interprétation homogène.
Très peu de "boucles", plutôt des parties jouées d’un bout à l’autre des chansons, sur des instruments digitaux, électriques ou électroniques, mais aussi des acoustiques (notamment clavecin, flûte à bec,, bugle, trompette, violoncelle, alto...).
Tout cela donne une richesse de matières, un mélange musical aux goûts variés. L’album a d’ailleurs failli s’appeler La Cuisine de Tati Cati !

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message