Les belles surprises de la saison de l’Opéra

La saison lyrique 2016-2017 présenté ce mardi dans le foyer Montserrat Caballé de l’opéra de Nice, nous a réservé de belles surprises.

Cette année 2016 est très importante pour la scène lyrique niçoise. Outre un nouveau directeur général en la personne de Monsieur Éric Chevalier, installé depuis le 18 janvier dernier, c’est aussi le départ du chef d’orchestre Philippe Auguin, lequel sera remplacé en septembre prochain.

Le nouveau directeur nous présentait la programmation 2016-2017 avec cinq opéras. Des œuvres accessibles au plus grand nombre. Le but des responsables étant d’inciter le public à franchir les portes du théâtre de l’opéra. Ainsi, en novembre et décembre La Flûte enchantée, un opéra où se mélangent textes, chants et comédie sera un parfait hors-d’œuvre, une entrée en matière pour ce premier opéra de la saison coproduit avec l’opéra de Marseille.

La Tosca en janvier 2017, produite aussi par la scène phocéenne, une collaboration entre Nice et Marseille devrait s’affirmer dans le futur. Avec Eugène Onéguine, une production de l’opéra d’Angers-Nantes, c’est un hommage donné en février 2017 à la communauté russe de la Riviera.

En mars Carmen coproduction des théâtres Anthéa et théâtre d’Antibes. Le cinquième opéra programmé : Rigoletto en mai avec pour la première fois sur la scène niçoise : Mihaela Marcu dans le rôle de Gilda.

La saison symphonique démarrera hors les murs en septembre sur la place saint Roch avec Lully et Haendel. C’est une programmation très éclectique. Les dimanches en famille, occasion de faire découvrir la musique classique aux plus jeunes. Les ballets de septembre à juillet débuteront et s’achèveront au théâtre de verdure.

C’est la huitième saison du ballet de Nice Méditerranée. Cinq ballets dont trois à l’opéra. Ce corps de ballet va se produire dans la région et sur les scènes internationales, preuve de sa renommée.

Le festival d’opérette revient en septembre avec le Chanteur de Mexico, ce pour le 100° anniversaire de la naissance de Francis Lopez. En novembre c’est avec Hello Dolly une comédie musicale qu’il s’achèvera.

Le jeune public n’est pas oublié avec des manifestations au théâtre Lino Ventura, au parc Phoenix et à la maison des associations. En juin 2017 le chœur d’enfants de l’opéra de Nice et les écoliers et collégiens des quartiers de l’Ariane et des Moulins joueront Le joueur de Flûte de Hamelin.

Le directeur rappelant à l’occasion la mission confiée par le maire de Nice : « Agir afin que le plus grand nombre découvre ou redécouvre ce lieu. ».

On l’aura compris, la saison 2016-2017 se veut avant tout accessible avec des œuvres connues par le grand public.

Une saison d’introduction à l’art lyrique, d’initiation à la musique classique, une ouverture de l’opéra à ceux qui n’osent pas en franchir les portes.

Thierry Jan

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message