Café littéraire : Dormir avec les anges de Josyane Carole Rousso

Ce roman de 32 pages ! Mais chacune en valant dix, tant l’auteur y met son âme, pourrait être un conte, sauf que dans les contes l’issue est toujours heureuse. Ici, l’héroïne nous entraine avec ses chiens devenus ses enfants. Le combat contre la maladie, le cancer, les opérations, l’espoir, la tragédie, la souffrance et la mort.

Dormir avec les anges, un cri d’espoir, de vie. L’héroïne est croyante, les références à Dieu sont nombreuses. Cet espoir, non plus fort ! Cette FOI, la maintient en vie, il faut se battre, prier, oui, mais surtout se battre.

Josyane Carole Rousso nous fait partager son amour des animaux, de ses chiens. Elle décrit l’univers hypocrite de la société, de ce monde mercantile qui a oublié l’essentiel et se condamne donc comme le jeune homme riche de l’évangile, non Lazare ne viendra pas, là non plus, essuyer les plaies.

Dormir avec les anges, une très belle histoire. Décrire en 32 pages sa passion, son amour, le vécu et ce partage du destin avec ses chiens, démontrer la bêtise humaine (les voisins indisposés par les aboiements), est un exploit. Chaque page en vaut dix, avons-nous dit ? Absolument !

Ce roman où seul l’AMOUR, le vrai est le fil conducteur est un moment de pure beauté dans un monde où ne compte que le sexe, le fric et la violence, trois termes : un pléonasme dans une même phrase.

32 pages de beauté, d’amour et de félicité, merci Josyane Carole Rousso pour ce roman, un cadeau pour vos lecteurs, un encouragement à croire en Dieu.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message