Café littéraire : Jean Bouin de Bernard Maccario

Jean Bouin né à Marseille en 1888 et mort au début de la première guerre mondiale en 1914 est le sportif que tous les français connaissent au moins de nom, du moins ceux qui fréquentent les stades. Ce livre relate sa vie d’athlète et le début de la ‘culture’ sportive en France.

C’est en 1888, année de sa naissance que venu d’Angleterre le sport commence à se développer en France avec l’athlétisme dont Pierre de Coubertin fera à partir de ces sociétés, associations sportives renaître les jeux olympiques en 1896 à Athènes. Jean Bouin quant à lui est encore un enfant. Il va briller sur les stades, gagner, vaincre, être battu en 1912 à Stockholm sur le 5000 mètres. Puis ce sera la guerre où il va tomber au champ d’honneur.

Bernard Maccario aborde l’histoire de la naissance du sport en France, genèse commencée après la défaite de 1871 avec les sociétés de gymnastiques. Viendront les clubs parisiens comme le Racing et le Stade Français, véritables précurseurs de cet esprit sportsmen anglais.

Ce livre nous décrit l’histoire du sport en France dont les débuts furent difficilement admis par une société peu habituée à l’esprit de défi des anglais. Ce sont les aristocrates qui vont promouvoir au début la pratique sportive en des tournois où il n’y avait qu’un participant, peu importait, il devait battre un record, le sien où celui d’un autre. Toujours plus haut, plus vite.

A travers Jean Bouin, on retrouve toute cette épopée qui a forgé la jeunesse à cet esprit de relever les défis. Celui de la grande guerre, où justement se distinguera Jean Bouin, fut ainsi bien préparé pour forger la victoire.

Cet ouvrage couvre également cette période de trente ans (1888-1918) où la société va basculer dans l’ère moderne. Un siècle déjà ! Ce livre est un précieux témoin de ces mutations.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message