Café littéraire : La stricte observance de Michel Onfray

Quand Michel Onfray revendique son athéisme, on est frappé, en lisant ce livre, de son caractère religieux. Un athée chrétien ? Non ! Mais un homme rempli de doutes, qui cherche Dieu ou du moins essaye de comprendre les ressorts du christianisme. Ce livre écrit après un séjour à la Trappe est un traité d’histoire religieuse.

Michel Onfray nous évoque le grand siècle, puis les lumières. Dieu n’existe pas ! Pourtant il en parle. Il évoque les querelles religieuses entre l’église et les janséniste, Port Royal, Tancé qui reformera la Trappe, le Piétisme, le roi devenu dévot sur la fin de sa vie.

Michel Onfray nous détaille la vie des moines cloîtrés dans la stricte observance. Le déroulement de la journée rythmée par le silence. La vie, la mort sont les deux alternatives des moines cloîtrés. Ils ont renoncé à la vie pour mieux se préparer à la mort. L’auteur revient sur l’abbé de Rancé et sa conversion : quittant le siècle après la mort de sa maîtresse, il veut se mettre en ordre avec Dieu.

Michel Onfray l’athée essaye de comprendre, il renverse le pari de Pascal, pourtant, quoi qu’il fasse ou dise, toujours Dieu revient, réapparaît. L’essence de l’âme est aussi un sujet de débats pour le philosophe. L’auteur athée proclame à chaque ligne que Dieu n’existe pas, pourtant il ne peut s’empêcher d’en parler.

Athée ou plutôt à la recherche de Dieu ? Essayer de comprendre c’est déjà admettre. La stricte observance est la quête d’un homme plongé dans le doute. Il est athée, mais en est-il certain ? Tout ce livre pose la question dont il n’a pas la réponse.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message