Café littéraire : Nice, bien plus qu’une promenade de Patrice Montagu-Williams

Quelle est vraiment la personnalité de cette ville - française mais de culture italienne - où grandirent Max Gallo, Joseph Kessel et Romain Gary, dans l’ombre du passage de Giuseppe Garibaldi ?

Ceux qui gardent en tête - et comment l’oublier - l’image terrible de la nuit du 14 juillet 2016 doivent absolument parcourir ces pages. Elles redonnent à Nice toutes les saveurs que connaissent ceux qui l’aiment : celles de sa gastronomie, de son carnaval, de ses péripéties politico-financières, de son climat unique, gorgé de soleil et du bleu de la mer à laquelle cette cité a toujours tendu les bras.

Il fallait, pour parler de Nice, un auteur qui la connaisse de l’intérieur. Un Niçois capable de regarder sa ville autrement avec l’indulgence et l’amour des enfants qui ont grandi ici. Parce que pour comprendre une ville, il faut d’abord en connaître les bonheurs et les tourments.

Ecrivain et infatigable globe-trotteur, Patrice Montagu-Williams, petit-neveu de Jean Médecin, a toujours gardé, rivé au coeur, la ville de son enfance.

Son récit de Nice est suivi d’entretiens avec André Giordan (historien), Alex Benvenuto (écrivain et musicien) et Patrick Mottard (juriste et écrivain).

Présentation et dédicace ce samedi à partir de 11h à la librairie Masséna

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message