Littérature : Et le mal viendra de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Et le mal viendra de Jérôme Camut et Nathalie Hug est une conclusion à l'histoire de Julian Stark, entamée avec Islanova, un intense thriller d'anticipation à paraître le 7 mars prochain chez Fleuve Editions

Après l’échec du projet Islanova et les bouleversements engendrés par ce bain de sang, Julian Stark est plus que jamais à la recherche de sa fille Charlie. Si au départ, elle était une simple zadiste, force est de constater qu’aujourd’hui sa place dans l’organisation de l’Armée du 12-10 est bien plus grande...
Alors que nous suivons Julian sur les traces de Charlie, les auteurs nous font également remonter le temps et revenir à la genèse de ce projet, en 2016, quelques mois après les attentats du 13 novembre 2015...

Et le mal viendra est une sorte de prolongement à Islanova, les auteurs l’annoncent dans une note au début du roman, ce ne sont pas deux tomes d’une série mais deux histoires indépendantes. Toutefois, Et le mal viendra apporte de nombreux éclaircissements aux événements décrits dans Islanova, notamment le parcours de Morgan Scali et comment d’humaniste, il deviendra un terroriste aussi impitoyable et dur que ceux qui lui ont pris sa femme au Bataclan. Il est également brillant de la part des auteurs d’avoir pris comme point de départ la relation entre Julian Stark et Morgan Scali dont beaucoup de choses découleront.

© DR

Pour cette enquête, les auteurs ont choisi de proposer un point de vue différent à chaque chapitre et alternent entre 2016 où l’on suit Morgan et ses enfants qui tentent se reconstruire en Afrique, et 2028 où Julian traque sa fille, autant pour la sauver que pour l’empêcher de nuire.
Tout comme dans Islanova, Jérôme Camut et Nathalie Hug éprouvent, encore une fois, personnages et lecteurs qui passeront par de très nombreuses émotions !
Parfaitement écrit et construit, Et le mal viendra continue de questionner les lecteurs sur des sujets capitaux et renforce la détermination des personnages à vouloir faire passer leur message à n’importe quel prix, y compris celui du sang.
Si certains passages antérieurs à la période Islanova semblent un peu longs, les passages en 2028 sont assez terrifiants. On apprécie les retrouvailles avec Stark, Leny ainsi que Milan, tout comme la présence plus importante dans ce tome de Sookie Castel, une héroïne de W3, mais aussi d’obtenir plus d’informations sur Vertigo et Abigail.
Très documenté, Et le mal viendra est un thriller réaliste, qui pose beaucoup de questions sur notre mode de vie, notre façon de consommer, de vivre. Pour autant, est-ce que toutes les causes sont bonnes à défendre par les armes, avec le sang d’enfants innocents sur les mains ?
Désormais pour bien faire et saisir tous les liens créés par les auteurs entre les personnages, il faudrait relire les cinq romans du couple CamHug afin de bien s’imprégner de la densité de ces histoires ; des thrillers que le lecteur n’oubliera pas de sitôt.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message