Littérature : La face cachée de Ruth Malone d’Emma Flint

La face cachée de Ruth Malone, premier roman d'Emma Flint, est une réussite, un roman noir dont l'action se déroule dans les années 60 et qui s'inspire de l'affaire Alice Crimmins et du double-meurtre jamais résolu de ses enfants.

Le 14 juillet 1965, un matin comme tous les autres, Ruth Malone va réveiller ses enfants. Mais quand elle ouvre la porte de leur chambre, celle-ci est vide, les enfants ont disparu. Très vite, la police est prévenue et les recherches commencent.

Mais Ruth Malone n’est pas une femme comme les autres. Ruth est belle, jeune, indépendante, elle aime les hommes et c’est ce qui causera sa perte.

Devant la personnalité de la mère, si inconvenante pour l’époque, la police ne s’implique pas énormément. Deux jours plus tard, on retrouve le corps de Cindy dans un terrain vague, puis très vite, celui de Frankie Jr. Il n’en faut pas plus à la police, à la presse et à l’opinion publique pour condamner Ruth Malone.

La face cachée de Ruth Malone est un voyage dans le passé. L’auteure, Emma Flint, retranscrit avec force et justesse la vie américaine des années 60 dans un quartier populaire de New York. On suit au plus près le personnage de Ruth Malone, cette femme qui ne sort jamais sans être très apprêtée, maquillée, parfaitement coiffée. Cette femme qui assume sa beauté, son corps, ses envies. Cette femme qui travaille. Cette femme qui est une mère, différente de toutes les mères de l’époque. Est-ce que tout cela fait-il d’elle une mauvaise mère ? une mère qui tue ses enfants ?

Dans le lot, une seule personne va essayer de comprendre qui est vraiment Ruth Malone. Il s’agit de Pete Wonicke, un jeune journaliste récemment arrivé à New York. Attiré par Ruth, bouleversé par cette jeune femme, il va se lancer dans une enquête secondaire pour prouver son innocence.

La face cachée de Ruth Malone frappe par son ambiance pesante et suffocante, par cette vision de la femme rétrograde mais si réelle de l’époque, par cette enquête bâclée car le sergent Devlin est convaincue que c’est elle, "la salope" qui a tué ses enfants...

L’intrigue policière est presque secondaire tant l’ambiance est glaçante, tant on s’acharne sur Ruth sans procéder à d’autres vérifications, d’autres recherches de preuve.

Emma Flint d’une écriture précise décrit si bien cette rue, ce quartier, ces habitants, et cette pauvre Ruth. On sent qu’il y a quelque chose chez elle qui ne va pas, son obsession pour la propreté, son problème avec son odeur, son image, et d’ailleurs, on peut regretter que l’auteure n’ait pas poussé l’explication plus loin...

Malgré ce petit manque, on est happé par le mal-être de Ruth, sans arriver à se départager sur son implication ou non dans ce sordide fait divers.

Mais Emma Flint sait nous conduire avec brio jusqu’au dénouement final, totalement cruel et inattendu !

Quelques mots sur l’affaire Alice Crimmins...

En juillet 65, Alice Crimmins constate l’absence de ses deux enfants, Eddie et Missy. Quelques jours plus tard, on découvre leurs corps, celui de Missy d’abord, puis celui d’Eddie. L’enquête conclut rapidement à la culpabilité d’Alice Crimmins, pourtant sans mobile, ni preuve. Elle est arrêtée et condamnée. Sortie de prison en 1977, elle reste à l’écart des médias depuis.
Elle n’a pas été jugée sur la base de preuves solides ou de témoignages, elle a été jugée sur sa vie de mère célibataire et fêtarde.
Le crime n’est toujours pas résolu car aucune preuve n’a pu conduire à un suspect. Alice Crimmins a été condamnée à la fois par la justice et par l’opinion publique et, n’a bénéficié d’aucune empathie ou soutien.

La face cachée de Ruth Malone d’Emma Flint
Parution Fleuve Éditions 19 octobre 2017
Policier - Thriller
432 pages

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message