66 ans pour le Festival de Musique de Menton

Monsieur Jean Claude Guibal député maire de Menton, lors de la présentation du festival de musique, évoqua sa sérénité à l’abord de cet évènement majeur de la saison d’été.

La 66° édition se déroulera du 31 juillet au 13 août 2015. Ce festival né en 1949, a connu maintes évolutions, depuis trois ans, sous la direction de Paul Emmanuel Thomas, il a su conserver un équilibre entre les anciens et les modernes, ce qui en fait son succès et sa renommée.

Les lieux, par leur magie, leur beauté, la mer, la montagne, le ciel et la Basilique saint Michel, sont l’écrin de cette manifestation, son décor et certainement une partie de sa réussite. Après l’éloge du député maire, le directeur artistique nous dévoile la programmation, page à page, nous faisant crescendo saliver.

La thématique de cette 66° édition étant le violon. Violon sous toutes ses cordes !

Les festivaliers vont découvrir des artistes dont ce sera la première à Menton. On y trouve : l’élégance, le romantisme, des voix en or, voix à briser le cristal. Ces dernières évoquent le Baroque et les Castras. La musique de Chambre exige une parfaite harmonie entre les musiciens. Il faut le temps et la complicité pour y arriver. Le public en aura une illustration le 1° août avec un trio : violon, violoncelle, piano. Au milieu du festival, un peu une récréation, une rupture avec les tempos : la magie et la harpe s’unissent pour nous ravir, nous étonner, retrouver peut-être le regard enchanté de l’enfance.

Les voix reviennent avec Rimsky Korsakov, Rachmaninov et Rossini où nous entendrons des extraits de Sémiramide, les mélomanes apprécieront. Le piano rendra un hommage à Chopin avec Nikolaï Lugansky. Le musée Cocteau est le second écrin du festival et nous assisterons à une première mondiale avec l’inauguration d’un piano Bösendorfer dont il n’existe que 12 exemplaires dans le monde. Le choix des lieux s’explique par la reproduction d’Orphée sur cet instrument de la série ‘artistes’. Ce sera d’ailleurs pour le musée Cocteau le concert de clôture avec la mezzo-soprano Janina Baechle et la pianiste Anne le Bozec. Brahms, Duparc, Strauss et Poulenc étant au programme.

Le lendemain les deux concertos de Chopin précèderont, sur le parvis de la Basilique saint Michel, le rideau de ce 66° festival riche et varié. Le dimanche 9 août nous aurons eu la messe du festival.

Tout festival aujourd’hui, a sa programmation officielle et sa partie off. Menton offre ainsi à travers la ville des concerts gratuits où : la musique de films, tziganes, tangos et autres sont offerts au public. André Peyrègne nous aura, à travers une conférence, tout dit sur le violon. Violon dans la ville, depuis les fenêtres, c’est ainsi que serait né le festival en 1949, violon sur les toits, dans la rue et dans les jardins. Menton, on l’a dit, est un jardin et le festival est là pour nous le prouver.

Thierry Jan

RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS :

www.festival-musique-menton.fr
info@festival-musique-menton.fr

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message