L’Ensemble Baroque joue Haendel pour le premier concert en 2018

Premier concert en 2018 de l'Orchestre Baroque dans le cadre de sa saison "Jouer avec les formes". Pour commencer l'année en beauté, Gilbert Bezzina , directeur de l'Ensemble Baroque , invite la pétillante Camille Poul dans un programme d'extraits d'opéra de Haendel, avec l'ensemble au grand complet, dans la très belle acoustique de l'église anglicane. Un programme attachant et un concert à ne pas manquer.

OPERA - Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

Amours terrestres, amours célestes

Orlando : Ouverture – Récitatif S’è corrisposto un core et Air Amore e qual vento (Dorinda)

La Resurezzione : Air Ferma l’ali

Concerto grosso op. 6 n° 11

Messiah : Ouverture – Air Rejoice greatly

Giulio Cesare : Ouverture – Airs de Cleopatra Se pietà

Trionfo del tempo e del disinganno : Récitatif Pure del Cielo intelligenze eterne et Air Tu del ciel ministre eletto (Belleza)

Concerto grosso en sol majeur op. 6 n° 1

Rinaldo : Ouverture – Air Furie terribile (Armida)

Camille Poul, soprano
Gilbert Bezzina, violon & direction
Jaroslaw Adamus, Marc Bussa, Laura Corolla, Marie-Agnès Le Tellier, violons
Myriam Cambreling, alto
Daniele Bovo, violoncelle
Roberto Massetti, contrebasse
Vera Elliott, clavecin
Sergio Basilico, théorbe

Dès le début de son immense carrière, Haendel s’intéresse à l’opéra : à 20 ans en 1705, il voit ses deux premiers opéras joués à Hambourg. Lors de son séjour en Italie, où il se rend en 1707 pour trois années, il approfondit sa connaissance de l’opéra italien et compose ses premières grandes œuvres sacrées, dont les oratorios Il trionfo del Tempo e del Disinganno et La Resurrezione. Mais c’est à Londres que Haendel déploiera ses talents pour implanter l’opéra italien, en 1711 avec Rinaldo, puis, au sein de la Royal Academy of Music avec entre autres Giulio Cesare et en 1733 le magique Orlando.

La pétillante et incontournable Camille Poul nous offre un parcours à travers toutes ces œuvres majeures du célèbre compositeur, où son charme, sa virtuosité et son sens dramatique incarneront avec force ces amours terrestres et célestes.

Soprano éclectique, Camille Poul amorce une carrière prometteuse en se forgeant une solide réputation d’artiste au tempérament dramatique et pétillant, dans un répertoire s’étendant du baroque au contemporain, avec une prédilection évidente pour les opéras mozartiens. Les critiques vantent les qualités de timbre de sa voix brillante et touchante, son charme et sa remarquable présence scénique.

Flûtiste de formation, son goût pour l’opéra s’affirme dès l’enfance, en chantant comme soliste au sein la Maîtrise de Seine-Maritime dans des productions de l’opéra de Rouen (Die Zauberflöte, Carmen, La Bohème, Tosca).

Vendredi 12 à 20h30 & Dimanche 14 janvier à 16h30
Eglise Anglicane - 11 rue de la Buffa -

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message