La philarmonie à l’Opéra de Nice

Deux compositeurs et trois œuvres sont au programme des concerts donnés sur la scène de l'Opéra ces vendredi 9 (à 20h) et samedi 10 décembre (à 16h) par l'Orchestre Philharmonique de Nice placé, pour la circonstance, sous la direction de Gwennolé Rufet.

Claude Debussy sera d’abord à l’honneur avec, pour commencer, Prélude à l’après midi d’un faune, l’une de ses compositions les plus connues. Créée en 1894 à Paris, son succès fut immédiat. Elle constitue un bel exemple de ce que l’on a appelé, à tort ou à raison, la musique impressionniste.

Du même Debussy, Ibéria, qui vient en seconde partie du concert, est la plus populaire des trois Images pour orchestre et nous livre la vision stylisée de l’Espagne qui habitait le compositeur.

La troisième partie du concert sera consacrée à Hector Berlioz avec Harold en Italie, une pièce qui, à l’origine, lui avait été demandée par Paganini lequel souhaitait qu’on lui écrive un solo exceptionnel pour son alto Stradivarius dont il venait d’entrer en possession.

Lors de ces deux soirées c’est Magali Prévot, super-soliste au sein de l’Orchestre Philharmonique de Nice depuis 2014, qui tiendra l’archet au côté du chef.

Programme :

Claude Debussy : Prélude à l’après-midi d’un faune/ Iberia, Images pour orchestre, 2e partie

Hector Berlioz : Harold en Italie

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message