Le 70 éditions du Nice Jazz Festival : Je suis Jazz !

Le Nice Jazz Festival, qui se tiendra du 16 au 21 juillet , célèbre cette année son 70e anniversaire, dont la première édition s’est déroulée à l’Opéra de Nice du 22 au 28 février 1948, soit une décennie avant celui de Monterey en Californie Il y a 70 ans jour pour jour, le 1er festival de Jazz au monde faisait son apparition à Nice… 70 ans plus tard, le Nice Jazz Festival est toujours aussi mythique… En 1948, Louis Armstrong est la star incontestée de ce premier festival de Jazz. Les artistes investissent l’Opéra et le Casino municipal sur la place Masséna, où l’on danse au son des meilleurs orchestres du monde sous la grande verrière Belle Epoque. L’affiche officielle , réalisée par Mauro Maugliani , représentera l'icône du jazz par excellence et grande vedette de la première édition du festival en 1948. Christian Estrosi , en l'occasion de la présentation du programme, a également annoncé plusieurs surprises : « JazzIn’NICE » : Une exposition exceptionnelle retracera l’histoire unique du Nice Jazz Festival du 7 juillet au 15 octobre à la Villa Masséna, et dont l’affiche a été réalisée par l’artiste BEN Retour de la Grande Parade : Une carte blanche sera donnée le 17 juillet à l’artiste Pierre Bertrand, prix de l’album inclassable aux Victoires du Jazz avec son projet Caja Negra, pour mettre en place un plateau réunissant les jazzmen niçois, en hommage à Simone Ginibre (à l’origine de la Grande Parade en 1974) Un ouvrage dédié à l’histoire du Nice Jazz Festival a été réalisé en collaboration avec les éditions Gilletta Gregory Porter, parrain 2018 du Nice Jazz Festival, sera accompagné de l’Orchestre Philharmonique de Nice lors de son hommage à Nat King Cole Les communes de la Métropole Nice Côte d’Azur accueilleront également des concerts pendant le festival : Valdeblore, Saint-Martin-Vésubie, Carros, La Bollène Vésubie, Clans, Le Broc, Levens, Saint-Sauveur sur Tinée, Saint-Jean-Cap-Ferrat, et Bonson 36 groupes se produiront durant 5 soirées consécutives, à raison de 6 plateaux par soir sur 2 scènes en simultané. Parmi les têtes d’affiche de cette 70e édition : Gregory Porter, Massive Attack, Orelsan, Parov Stelar, Jack Johnson, Rag’N’Bone Man, Melanie de Biasio, Randy Weston’s African Quintet, Sons of Kemet, Rodha Scott, Soulwax…

Pour mémoire :

A partir de 1974, le festival du Jazz de Nice a investi le jardin des Arènes de Cimiez, au milieu des oliviers et des ruines romaines. Dès 1994, le festival du Jazz de Nice, appelé la Grande Parade, devient le Nice Jazz Festival. Il bouscule les traditions en s’ouvrant à des courants musicaux diversifiés.

A partir de 2011, Nice est la première ville de France à reprendre en régie et à produire un festival d’une telle envergure. Figure de proue du jazz français , Sebastian Vidal en est le directeur artistique.

Le festival retrouve le coeur de la ville et se localise dans les Jardins Albert 1er et au Théâtre de Verdure.

Plus de 45.000 personnes sont attendues sur ce rendez-vous incontournable de l’été.

Le programme :

>Lundi 16 juillet

Le festival s’ouvrira donc avec la prestation du parrain Gregory Porter sur la place Massena, accompagné de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra Nice Côte d’Azur. Ce chanteur reconnu dans le milieu du jazz viendra présenter son nouvel album "Nat King Cole & Me", un hommage personnel au légendaire crooner.

La scène du Théâtre de Verdure accueillera également le fils aîné de Clint Eastwood, Kyle Eastwood. Bassiste et compositeur, il est aussi le compositeur des bandes originales de "Million Dollar Baby".

Il sera suivi du saxophoniste Shabaka Hutchings et des "Sons of Kemet" qui viendront présenter des titres jazzy, avec des influences afro et caribéennes.

Toujours au Théâtre de Verdure, 35 musiciens de jazz niçois et azuréens rendront hommage aux artistes qui ont marqué le style musical.

>Mardi 17 juillet

Sur la place Massena, le groupe "R+R=Now", qui collabore avec les plus grands rappeurs du moment, précèdera le guitariste et chanteur hawaïen Jack Johnson.

La seconde scène sera occupée par "The Amazing Keystone Big Band", une formation de 17 musiciens, en début de soirée.

>Mercredi 18 juillet

Deva Mahal, fille du grand bluesman Taj Mahal, viendra présenter en live son premier album "Run Deep" sur la scène Massena. En deuxième partie de soirée, Seun Kuti et Egypt 80’ prendront la relève avec un musique à base de funk, jazz, soul et rythmes africains.

Pour clôturer cette journée musicale, le rappeur et artiste de l’année Orelsan viendra interpréter son album "La fête est finie".

Au Théâtre de Verdure, Camille Bertault, Laurent de Wilde et Joshua Redman, accompagné du Billy Hart Quartet sont annoncés.
>Jeudi 19 juillet

Sur la scène Massena, les rappeurs écossais, nigérian et libérian de "Young Fathers" ouvriront la soirée, suivi de Gary Clark Jr. - "l’avenir du blues", selon Barack Obama.

Les Massive Attack mettront le feu en fin de soirée, à l’occasion de leurs 30 ans de carrière !

Le pianiste français Baptiste Trotignon et son accolyte, le saxophoniste Yosvany Terry, se partageront la seconde scène. Ils seront suivis de la chanteuse et flûtiste Mélanie de Biasio et du pianiste Henry Butler, accompagné par le Jambalaya Band.

>Vendredi 20 juillet

Le chanteur Bilal, complice du rappeur Kendrick Lamar, décrit sa musique comme un mélange jazz-fusion, rock et funk. Un peu comme General Elektriks, qui performera en deuxième partie de soirée.

L’Autrichien Parov Stelar viendra ensuite faire une démonstration de jazz old school, avec des nuances d’électro swing sur la Place Massena.

Au Théâtre de Verdure, le gagnant du Tremplin Nice Jazz Festival revient cette année. Jef Roques et son quartet avaient charmé le jury avec un jazz maîtrisé aux accents de Be-Bop. Suivront Tom Ibarra, Rhoda Scott ou encore le trompettiste israélien Avishai Cohen.

>Samedi 21 juillet

Le chanteur britannique Rag’n’Bone Man viendra présenter son album "Human", en tête des ventes dans quatre pays. Le groupe belge Soulwax lui succèdera sur scène avec un florilège de remix électroniques, à écouter sur la scène Massena.

Eric Legnini rendra hommage au pianiste de soul jazz Les McCann au Théâtre de Verdure. Le festival se clôturera avec Randy Weston, 90 ans, qui compte bien nous faire voyager à travers l’histoire des civilisations africaines.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message