Bilan du Nice Jazz Festival

Lors de la conférence de presse, du vendredi 21 juillet, l'équipe du festival a dressé le bilan. Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur, et Robert Roux, conseiller municipal délégué au Cinéma, à l’Art dans l’Espace Public et subdélégué aux Musées, étaient présents.

Les gagnants du Tremplin Nice Jazz Festival 2017

Pour le prix du jury, Jef Roques Quartet le remporte. Le groupe retourne à l’essence même du jazz, du swing et du blues. Il transmet sa passion à travers la musique. Un groove communicatif qui a mis les spectateurs en joie.

Pour le prix du public, Noe Zagroun Quartet le remporte. Le groupe développe un style de musique particulier. Cela se rapproche d’un jazz moderne et intimiste.

De nouvelles installations

La scène avait été légèrement agrandie et de nouveaux écrans ont pu diffuser les concerts sur la scène Masséna. Niveau sécurité, un sas de 300 m2 sur la place Masséna a été installé pour éviter toute intrusion. Mais aussi, des portiques de sécurité et un bon nombre d’agents de sécurité et de la police municipale ont été prévus pour couvrir l’événement.

Côté environnement, le festival a réduit de 80% le volume de ses déchets grâce aux gobelets réutilisables et aux couleurs du Nice Jazz Festival. L’événement a été partenaire avec Auto-Bleue. Il y avait la possibilité de gagner des places à l’intérieur des deux véhicules en circulation.

La fréquentation

Sur les cinq soirées, la fréquentation a dépassé les 43 400 personnes. Elle est en hausse par rapport à 2015. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées, tous les soirs sur la place Masséna, dans le cadre du Festival OFF.

Quelques chiffres

- 335 130 euros de chiffre d’affaires grâce au « village partenaire »
- 3 330 690 euros pour les dépenses globales du Nice Jazz Festival 2017
- 3 600 heures pour le montage des scènes, des écrans, des lumières...
- 1 800 heures pour tous démonter
- 380 personnes dont 180 agents municipaux ont veillé à la sécurité de tous

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Etudiante à l’Ecole Du Journalisme (EDJ) de Nice.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message