Norma, succès triomphal à l’Opéra de Gênes

Dix minutes d’applaudissements pour la Norma de Bellini sur scène à l’Opéra Carlo Felice de Gênes, le 23 janvier dans un théâtre rempli de spectateurs (aussi français).

Le spectacle a dépassé toutes nos attentes, non seulement parce qu’elle a su rendre justice à l’époustouflante beauté de la partition et à son exceptionnel pouvoir de suggestion, mais également parce que la scène inaugurale du drame n’affiche aucune longueur dans ce spectacle traversé par un souffle puissant où le geste théâtral et la musique s’éploient en parfaite intelligence.

Il s’agit d’une production qui a opté pour une vision traditionnelle de l’ouvrage. Point ici de transposition hasardeuse ni d’interprétation fantaisiste du livret.

Mariella Devia (Norma), grande soprano italienne adorée dans le monde entier, a su interpréter de manière sublime un rôle difficile avec une voix cristalline et sensible. Commençant par la performance de "Casta Diva", trois minutes d’applaudissements.

A ses côté, le ténor roumain Stefan Pop (Pollione) a pour lui un timbre ensoleillé, d’un irrésistible séduction, une capacité à vocaliser avec aisance et un aigu facile et brillant qui lui permet d’émettre sans effort dans son air, le contre-ut de « Eran rapiti i sensi » que beaucoup de ténors escamotent.

De grands applaudissements aussi pour la direction de Lugi di Gangi et Ugo Giacomazzi. Succès triomphal.

(photos de Mercello Orselli)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message