Premier concert de la saison de l’Orchestre Baroque

La rentrée de l'Ensemble Baroque aura lieu Vendredi 14 octobre à l'Eglise anglicane de Nice. Au programme : Vivaldi. Laudate Pueri Dominum ; Francesca Aspromonte, soprano

La notion même de propriété intellectuelle et artistique n’existait pas vraiment avant le XVIIIe siècle et même après la « loi de la Reine Anne » en Angleterre en 1710 ou la fondation par Beaumarchais en 1777 de la Société des Auteurs en France, le droit d’auteur a mis longtemps à être reconnu comme tel. Ainsi, au cours de la période dite « baroque », nombreux ont été les échanges, les emprunts, au sein du milieu artistique, et notamment musical.

Quand un artiste empruntait un thème à un de ses contemporains ou prédécesseurs, il n’avait certainement pas le sentiment de le plagier, mais plutôt celui de lui rendre un hommage ou d’utiliser un matériau qui s’offrait tout naturellement à lui.

Mais donnons la parole à Gilbert Bezzina, directeur et âme de cette orchestre : "Notre saison « Airs de famille » se propose de vous donner un aperçu de la circulation des thèmes et des formes à l’intérieur de cette Europe musicale ; il serait, bien entendu, impossible d’être exhaustif, mais nous nous attacherons à déceler quelques-uns des liens de parenté perceptibles entre nombre de compositeurs, à repérer quelques-unes des influences qui se sont exercées sur eux au cours de leurs déplacements ou par l’intermédiaire de riches bibliothèques musicales.

Figureront dans ce parcours notamment Vivaldi dont les nombreuses oeuvres ont été éditées à Amsterdam et ont fait le tour de l’Europe, Haendel, compositeur allemand qui après un long séjour en Italie a achevé sa carrière à Londres, ou Corelli, le maître de l’école violonistique et de la forme sonate, sans oublier Johann Sebastian Bach et sa famille : nous espérons ainsi vous permettre de retrouver les « ressemblances familiales » qui ont marqué l’Europe du XVIIIe siècle."

Prochain concert : Dimanche 6 novembre à 17h | C’EST PAS CLASSIQUE ! | Acropolis - Salle Muses : L’estro armonico. Vivaldi

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message