Saint-Roch souffle ses 80 bougies

Pour ses 80 ans, le quartier Saint-Roch va connaître des animations : fêtes, jeux, joutes sportives tout au long de l’année 2016 ! Le quartier Saint-Roch, c’est un véritable village autour de sa place : l’église paroissiale, le marché, l’école communale, le monument aux morts.

Et pourtant, ce village, qu’on dirait centré depuis des siècles autour de son église au magnifique décor de façade en trompe-l’oeil et graffites, est un tout jeune octogénaire, structuré en 1936 par l’ouverture du boulevard Saint-Roch.

Il y a 80 ans, le boulevard Saint-Roch a été créé afin d’urbaniser cette plaine agricole longeant le fleuve Paillon. Le quartier, qui était constitué au début du XXe siècle de grandes propriétés agricoles, va connaître dès lors une transformation inexorable. Outre la présence des casernes militaires, des manufactures et des scieries, le quartier se développe avec de grands ensembles immobiliers.

À l’époque c’était le plus long de Nice (1,3 km) et le plus large, avec ses 30 mètres de voirie aux trottoirs bordés de platanes. Il constituait la voie de pénétration par excellence, « l’épine dorsale » des quartiers Est de Nice.

Cette jeunesse éternelle, le quartier Saint-Roch va la retrouver au travers des fêtes, jeux, joutes sportives qui l’animeront tout au long de l’année 2016. Les traditions vont revivre également avec les Mai, une fête de la musique en niçois, la messe de la Saint Roch…

Pour ses 80 ans, le quartier redécouvrira son histoire avec une exposition à ciel ouvert, sur les grilles du square Charles Caressa, et des conférences qui exploreront toutes les thématiques (la petite paroisse d’Ancien régime couverte d’agrumes, le Saint-Roch ouvrier, la présence forte des Italiens, le sport, etc.).

Et la culture sera présente sous toutes ses formes, au plus près des habitants du quartier : littérature avec Louis Nucéra, l’enfant du quartier, concert en plein air et théâtre dans le tramway.

Ce lundi 3 octobre à 17h30 le Professeur Eric Nasica, Doyen de l’UEFR, Directeur de l’Institut Supérieur d’Economie et de Management (ISEM), Université Nice - Sophia Antipolis et le conseiller municipal Jean-Marc Giaume, délégué l’Histoire inaugureront une exposition itinérante , véritable voyage dans le temps.

On y découvre les richesses d’un quartier en perpétuelle évolution. Commencer l’errance de cette exposition dans un lieu de transmission et de savoir comme l’université Saint Jean d’Angely est le symbole d’un renouveau et la promesse d’un bel avenir pour ce quartier.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message