Nouvelle saison enthousiasmante au Théâtre des Muses de Monaco

Ça commence fort avec une pièce deux fois nommées aux Molière "Politiquement correct".

Que feriez-vous si étant d’extrême droite vous tombiez amoureux d’une militante de gauche ? Et justement, c’est le 2è tour de l’élection présidentielle, la gauche est face au Front National. A ce même moment, Alexandre, militant d’extrême droite, séduit Mado, socialiste. La plus belle des nuits s’offre à eux jusqu’au matin où en faisant connaissance... Sans s’ériger en juge, on est pris par ce débat cornélien dans ce véritable thriller sentimental. La pièce est signée et mise en scène par Salomé Lelouch avec Ludivine de Chastenet et Frédéric Chevaux entre autres les 11, 12 et 13 octobre à 20 h .30 et dimanche 14 à 16 h.30.

Au sortir d’une grave maladie, Ana veut saisir sa chance de rescapée pour vivre plus intensément son histoire avec son époux. Elle lui pose des exigences propres à dépasser la vie d’avant. Justesse du Théâtre de l’intime et émotions garanties. Succès du dernier Avignon off "Vivre ne suffit pas" de Jean-Mary Pierre mis en scène par Hélène Darche se jouera les jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 octobre à 20 h 30 et dimanche 21 à 16 h 30 .

C ’est une remise en question que proposera le Théâtre ensuite avec "Les passagers de l’aube" de et mise en scène de Violaine Arsac, celle d’un brillant interne en dernière année de neurochirurgie qu’une polémique va irriter au point qu’il se tourne vers la spiritualité . Peut-on marier médecine et sagesses anciennes ? Après s’être beaucoup documenté l’auteur aborde les questions de l’humanisme et de l’universel, démarche singulière pour un scientifique ! Une histoire d’amour assez exceptionnelle irrigue cette pièce. A voir les jeudi 8, vendredi 9, samedi 10 novembre à 20h30 et dimanche 11 à 16 h 30 .

Vous avez appréciée l’an dernier Christelle Loury dans son récital de Piaf. Elle revient avec un hommage à trois dames de la chanson de caractère, Piaf, Gréco et Barbara les jeudi 15 et samedi 17 à 20 h.30 tandis qu’elle redonnera "Revivre l’émotion Piaf" les vendredi 16 à 20 h30 et dimanche 18 à 16 h 30.

Vous connaissez Mado la Niçoise mais peut-être moins Zize - la marseillaise qui va faire au mieux pour marier son fils avec ce que cela implique d’autoritarisme et de grandiloquence . On est entre Pagnol, le monde des "cagoles" et des airs de grande Bourgeoisie. "Zize, la famille Mama Mia "est signé Thierry Wilson, un ancien pensionnaire de chez Michou. Hilarant jeudi 22 ; vendredi 23, samedi 24 à 20 h.30 et dimanche 25 à 16 h.30 .

Après "Résister c’est exister" Alain Guyard et François Bourcier reviennent avec l’histoire de "Sacco et Vanzetti" qui a dépassé les frontières, synonyme d’amour, de révolte et de dignité nous bouleversera et nous rappellera combien le mépris de certaines minorités, en l’occurrence des italiens aux Etats Unis en 1927 et plus particulièrement ces militants anarchistes , conduit souvent au jusqu’au boutisme . Spectacle qui résonne encore aujourd’hui. A voir les 29, 30 novembre et samedi 1er décembre à 20 h. 30 et dimanche 2 à 16 h.30 .

"Les vibrants" c’est l’histoire d’Eugène, engagé volontaire en 1914 qui devient ce qu’on appelle une "gueule cassée". Grâce à l’habileté des "architectes" chirurgiens de son visage qu’il va connaître une résurrection par le masque de scène qu’il va appréhender "toutes les passions rêvées ou vécues" dans des pièces comme Cyrano ou celles avec Sarah Bernhardt. Spectacle très émouvant coup de cœur de la presse Avignon 2014 lundi 3 décembre à 20 h 30 au Théâtre des Variétés. On notera encore dans la saison "Fabrice Lucchini et moi ", une performance d’Olivier Sauton qui rêvait de devenir vedette.

Par la rencontre avec son idole et la délivrance de trois leçons de vie autant que de Théâtre, il réalise son rêve. Amusant et émouvant. Prix du public du Festival off 2015 les 13, 14 et 15 à 20 h 30 et dimanche 16 décembre à 16 h 30.

On le qualifierait de lunaire, naïf, poétique, funambule des situations empruntant à l’univers de Kafka et de Prévert ce Jean-Jacques Vannier et son "envol du pingouin" que l’incommunicabilité avec les humains va rendre touchant, inattendu. Longtemps chroniqueur à France Inter venez l’applaudir dans une mise en scène d’une autre "bête de scène", François Rollin jeudi 17 janvier à 20 h 30, vendredi 18 à 21 h, samedi 19 à 20 h 30 et dimanche 20 à 16 h 45.

Un témoignage historique, celui de Bérénice Kapelouchnik, passionnée de Théâtre jusqu’à devenir Sociétaire de la Comédie française mais nous sommes sous le Régime de Vichy et elle choisit de renier sa judéité pour vivre sa passion. C’est l’opportunité de montrer les ambiguïtés de certains des administrateurs et professeurs de cette grande Institution tels que Jacques Copeau ou Jouvet. Mais sa place dans cette Société troublée la conduira à s’interroger sur son être profond et s’engager sans renier cette fois, un message pour la jeunesse à l’heure des vocations et des passions : "Bérénice 34-44" d’Isabelle Stibbe avec Violette Erhart vendredi 18 à 18 h 45 et dimanche 20 janvier à 14 h 30.

Deux adaptations dans la saison "Les Misérables" d’Hugo par Manon Montel entre le 24 et le 27 janvier et l’une des plus belles pièces de Molière "Le Misanthrope" (vs politique) sur la sincérité des sentiments contre les faux semblants . Adaptation Claire Guyot du jeudi 31 au samedi 2 février et dimanche 3 à 16 h 30.

Une comédie pour entamer mars, de Sacha Guitry, "Une petite main qui se place" Adrien, qui s’ennuie à Paris malgré son aisance décide contre toute attente de reprendre son métier de médecin, prétexte pour l’auteur à une réflexion sur le couple et son évolution avec jeux de séduction et sensualité. Mise en scène de Peter Bateson. A noter que la directrice du Théâtre, Anthéa Sogno, fait partie de la distribution. Du jeudi 28 au samedi 2 mars à 20 h 30 et dimanche 3 à 16 h 30.

Eva Rami va nous bluffer. De son parcours d’apprentie comédienne elle nous livre tout le sel à travers une galerie de personnages plus atypiques les uns que les autres, de ses proches à ses professeurs et metteurs en scène. L’affirmation d’un talent incontestable. Cela s’appelle "T’es toi" et ça se jouera du 7 au 9 à 20 h 30 et dimanche 10 à 16 h 30.

Du Théâtre musical avec "Illusions nocturnes" : c’est la création d’un cabaret par une troupe d’artistes idéalistes dont l’urgence de vivre et de donner du bonheur est à la mesure de l’époque de périls qu’ils traversent, celle du nazisme. Une création de Pascal Lacoste ,mise en scène de Juliette Moltes du 14 au 16 mars et dimanche 17 à 16 h 30.

Nous citerons aussi le récit intime de Victor Hugo "Pyrénées ou le voyage de l’été 1843 interprété par Julien Rochefort, le fils de Jean :émerveillement de la découverte des lieux ou réenchantement des séjours de l’enfance du poète les 15, 16 et 17 mars, une comédie mise en scène par Virginie Lemoine "Chagrin pour soi" avec Sophie Forte et William Mesguich, pour la première fois dans un rôle comique : et si le chagrin se matérialisait aux côtés de sa victime ne faudrait il pas s’en débarrasser à coup d’humour et d’autodérision ? Du 21 au 23 mars et dimanche 24 à 16 h 30,

"Tu seras un homme papa" de et avec Gaël Leiblang, ancien journaliste sportif. Il va se servir de l’allégorie du sport pour raconter les 13 jours durant lesquels son enfant né prématurément risquait le pire. Une résilience par l’activité pour abattre les peurs et rendre un hymne à la vie du 28 au 30 et dimanche 31 à 16 h 30.

Un évènement ensuite que la venue de Corinne Touzet aux côtés de Jean-Ems Marie-Louise pour "Voyage en ascenseur" de Sophie Forte exceptionnellement au Théâtre des Variétés jeudi 4 avril à 20 h 30 : deux personnages que tout oppose, la femme du PDG et un employé homme de ménage se retrouvent un long moment dans un ascenseur bloqué. Cette confrontation va changer leurs vies. Humour et émotion, les deux talents de Sophie Forte.

Enfin la troupe des comédiens en herbe des Muses dans la programmation. Ils ont 7 ans de formation à Monaco. Anthéa a adapté "Dans la peau de Cyrano", le succès de Nicolas Devort : l’arrivée en Collège d’un nouvel élève qui ne trouve pas ses marques jusqu’à sa rencontre avec un Professeur de Théâtre bienveillant. Drôle et poétique que ce "Un pour tous, tous pour Cyrano" joué par les Inspirés qui on leur souhaite se produiront en Avignon en 2019. Du 5 au 7 avril.

Deux adaptations en avril et mai "d’Un cœur simple" de Flaubert avec Isabelle Andréani dans le rôle de Félicité, une servante au grand cœur du XIX ème siècle et "L’écume des jours" de Boris Vian par Paul Edmond, ce conte poétique où êtres et objets s’animent dans une atmosphère de musique de jazz chère à l’auteur de ce roman culte.

Enfin "Jules et Marcel" de Pierre Tre-Hardy conte la rencontre entre un jeune auteur de Théâtre, Marcel Pagnol et une vedette montante de la scène, Raimu. A travers leurs échanges épistolaires animés redécouvrons ces géants de la Comédie sous un angle plus humain Préalablement jouée par Michel Galabru et Philippe Caubère cette pièce est redistribuée adroitement dans une mise en scène de Nicolas Pagnol du 16 au 18 mai et dimanche 19 à 16 h 30.

Philippe Caubère, toujours lui, met en scène Clémence Massart dans un spectacle tiré des lettres authentiques du courrier du cœur des années 50-60 : un portrait de la femme dans tous ses états du 30 au 1er juin et dimanche 2. Alors cette saison elle vous tente ? Exigeante et variée. N’hésitez plus.

Roland Haugade

Réservez ou renseignez-vous au 37797981093 ou sur www.theatredesmuses.com

Photo Isabelle Baud

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message