Quand l’Europe est jugée à l’opéra

La pièce de théâtre "L'Europe à la barre" a été jouée à l'Opéra de Nice. L'occasion pour les spectateurs de réfléchir à un sujet d'actualité qui prend de plus en plus d'importance.

En plein Brexit, et face aux montées du nationalisme dans plusieurs pays européens, la représentation de "L’Europe à la barre" ne pouvait pas plus entrer dans l’actualité.

Plus qu’une simple pièce de théâtre, il s’agit en fait d’une représentation théâtrale interactive, où les comédiens jouent les acteurs d’un procès classique (juge, procureur, avocat de la défense, greffier), et les spectateurs font office de jury. C’est bien entendu l’Europe, plus précisément l’Union Européenne, qui est jugée, en tant qu’entité.

Suivant le schéma d’un procès classique, la pièce se compose de plaidoyers et de réquisitoires, en faveur mais également contre l’Europe, permettant ainsi à l’assistance une réflexion sur le sujet.
Comme dans beaucoup de procédures pénales, des témoins sont appelés à la barre, ici des spectateurs plus que connaisseurs du thème. Ces derniers sont invités à répondre à différentes question des deux parties (procureur et défense). Par ce biais, ils apportent de nouvelles connaissances aux spectateurs, qui disposent après la pièce d’une base de réflexion plus large quant à ce que l’Europe peut apporter à ses citoyens.

Créée par l’association "Les Têtes de L’Art", et rédigée par Sam Khebizi, européen convaincu, la pièce de théâtre vise avant tout à ouvrir les yeux sur un problème actuel, en informant et en fournissant de nouvelles pistes d’approfondissement, pour éventuellement faire avancer le débat.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message