Théâtre de Nice : une nouvelle saison « appétissante »

« Je suis tellement surexcitée par ce que j’ai à vous dire, que j’ai oublié mon texte et mon dossier à la maison ! » C’est donc sur une improvisation totale et une pointe d’humour, qu’Irina Brook, directrice du Théâtre National de Nice depuis 3 ans, se lance dans la présentation du programme de cette nouvelle saison.

« Le menu va être appétissant et équilibré… » En effet, le programme concocté pour cette année promet d’être riche en couleurs. Il y en aura donc pour tous les goûts. L’objectif d’Irina Brook est de rendre le théâtre accessible à tous.

Des plus petits au plus grands, visant aussi toute les communautés, elle souhaite rassembler le maximum de personnes avec ce qu’elle désigne comme étant « l’art de l’humain par excellence ».

Le maire de Nice, Philippe Pradal, présent également, soutien les propos de la directrice soulignant que Nice était une ville de « rassemblement ». Dans une époque où la division se creuse, Irina Brook met tout en œuvre pour faire du théâtre « un lieu de vivre ensemble ». Et c’est autour de différents thèmes qu’elle compte « unir ! »

Evidemment, les grands classiques seront toujours à l’affiche : Tolstoï, Voltaire, Shakespeare, Dostoïevski ... "les plus grands ont toujours rassemblé toute les communautés et les âges".

Mais aussi il y aura aussi quelques nouveautés. "Le théâtre doit garder un œil sur le monde extérieur" confie Irina Brook. Certaines pièces seront donc consacrées à des sujets d’actualités. D’ailleurs la directrice du TNN confie qu’un projet sur l’attentat du 14 juillet est en préparation.

Et surtout, le « Shakespeare freestyle » qui avait fait un succès 2016 sera à nouveau dans « le menu ». Il s’agit d’un projet pédagogique qui réunit des collégiens et des lycéens des Alpes-Maritimes, qui interpréteront et revisiteront pour cette nouvelle saison « Le songe d’une nuit d’été ». Une façon de faire découvrir au plus jeunes le monde magique du théâtre.

Enfin, pour que tout le monde puisse avoir l’occasion de découvrir toute les surprises soigneusement préparer pour cette année 2017, un nouveau tarif de 5 euros, sera mis en place pour ceux qui viendront au guichet une heure avant la représentation.

Irina Brook était actrice jusqu’à dans les années 90, ou elle quitte cette profession pour se consacrer à la mise en scène au théâtre et à l’opéra.

Reconnue dans ce milieu artistique, elle avait remporté cinq trophées lors de la Nuit des Molières en 2001, dont celui de la meilleure mise en scène pour "Une bête sur la lune" une de ses premières mise en scène.

Après avoir jonglé entre Paris, Londres et New-York où elle cumule les mis en scène, en 2013 le ministère de la Culturel officialise la nomination d’Irina Brook à la direction du Théâtre National de Nice.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message