Mylène TREZIERES et la cuisine une histoire d’amour et de passion

Mylène TREZIERES, 22 ans, accède à la finale nationale du concours de cuisine « Jeunes Talents maîtres restaurateurs ». Celle-ci aura lieu le lundi 26 mars au sein de la prestigieuse École Ferrandi à Paris. Actuellement en apprentissage au restaurant titré Maître restaurateur « Le 44" à Antibes (06), Mylène se démarque avec sa recette faite-maison, lors de la sixième étape qualificative du concours. Elle s’est tenue lundi dernier, au Lycée Hôtelier et de Tourisme Paul Augier (06). Ce jeudi, Mylène TREZIERES reçoit Nice Premium, dans sa cuisine, elle évoque son parcours, son chef, mais aussi la suite de sa carrière.

Arrivée en novembre de l’année dernière sur la Côte d’Azur, après la fin de ses études, elle travaille désormais au restaurant le 44 d’Antibes.

Mylène TREZIERES, 22 ans, réalise un parcours sans faute. Depuis son Bac professionnel option, cuisine, en passant par un BTS au lycée hôtelier de Marseille. Elle y suit l’option hôtellerie-restauration-cuisine pour terminer sur une licence professionnelle (métier des arts culinaires, et des arts de la table) à Angers.

Le concours

Elle se lance le challenge, de passer la sixième étape du concours « Jeunes Talents maîtres restaurateurs ». Une étape qui se réalise dans les cuisines du lycée Hôtelier et de Tourisme Paul Augier (06).

Un concours pour connaître son niveau. Elle avoue s’être beaucoup entraînée pour celui-ci. Elle décrira des semaines de travail acharné.

Lorsqu’elle découvre le sujet de l’épreuve, elle panique un peu. Mylène TREZIERES n’avait jamais mangé, ni travaillé d’écrevisses. Elle fait malgré tout face aux autres candidats de haut niveau. Une prestation aboutie puisqu’elle décroche la première place.

Une fierté pour elle et pour ses parents. Comme son chef le dit « le travail paye toujours. » Un chef qu’elle prend pour modèle. Elle raconte, sourire aux lèvres et des étoiles dans les yeux, la trajectoire de celui-ci, à travers l’Europe et la France. Elle souhaite suivre son exemple. Mylène Trezieres décrit son chef comme une personne de grande valeur, un passionné, qui aime transmettre.

Les changements liés à la préparation du concours

Mylène Trezieres évolue désormais au sein du restaurant le 44. Elle est encore toute jeune. En un an, elle constate les changements. La jeune femme tente désormais d’égaler des maitres-restaurateurs travaillant dans des établissements culinaires réputés. Pourtant, lorsqu’elle est arrivée, elle ne savait rien faire.

Quel cap suivra-t-elle après la finale ?

Première étape, la finale à Paris, le 26 mars prochain. L’objectif, c’est celui de se surpasser, et d’espérer remporter la victoire. Pour Mylène Trezieres « tout passe par le travail en utilisant l’amour et la passion de la cuisine ». Elle laisse le destin la guider. Pour ce qui est de l’après-concours, elle retournera au restaurant le 44 à Antibes, où elle continuera à travailler aux côtés du chef.

L’hiver, ils ne sont que deux pour faire tourner la cuisine. Elle déclare en souriant « nous sommes indispensables l’un à l’autre ».

Les rêves de Mylène Trezieres

Dans quelques années, elle rêve de travailler dans un bel établissement gastronomique. Aujourd’hui, le restaurant le 44 ne possède pas d’étoiles. Elle en espère une un jour. Mais avant de partir, elle souhaite continuer son apprentissage auprès de Jérome Clavel.

Elle possède le goût de l’excellence. Elle souhaite devenir chef à son tour, avant d’ouvrir son propre restaurant et avoir sa propre cuisine.

À seulement 22 ans, Mylène Trezieres a l’avenir devant elle. On lui souhaite bonne route...

Crédits Photos : TL Droits Réservés

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

"Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie." Confucius

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message