La journée de la fête des mères : c’est si gentil de recevoir un petit cadeau par ses enfants !

Le dernier dimanche de mai, les Français célèbrent les mères de famille à coup de colliers de pâtes, de dessins maladroits ou autres attentions plus ou moins coûteuses. Mais l’origine de cette fête devenue très commerciale est peu connue.

La Fête des mères, c’est d’abord une proposition du mouvement nataliste formulée à la fin du XIXe siècle et qui se renforce durant l’entre-deux-guerres. « Il réclame que soit créée une journée de la mère pour inciter les femmes à faire des enfants. »

À l’époque, les pouvoirs publics, soucieux de « repeupler » la France, après une Première Guerre mondiale dévastatrice, sont assez réceptifs à ce message. Ils votent ainsi des lois répressives comme celle interdisant l’information sur la contraception, en 1920, ou encore une loi qui punit de mort toute femme recourant à l’avortement.

La Fête des mères s’est transformée, devenant de plus en plus commerciale*.

Pour autant, cette fête n’a pas toujours fait l’unanimité. Dans les années 1970, les militantes du mouvement de libération des femmes (MLF) tournent même en dérision cette célébration.

Aujourd’hui , en se défaisant de son propos nataliste, cette fête plus que la fécondité, on célèbre désormais l’amour maternel, le lien filial.

*chaque année les Français dépensent en moyenne 60 € pour la fête des mères, selon une étude réalisée par Groupon en 2015 –

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message