Accueil > Paillon Premium > Le prochain week-end au MJC PICAUD de Cannes : LA TANGENTE

Le prochain week-end au MJC PICAUD de Cannes : LA TANGENTE

[ Nice Premium ] • 25|01|2011
Partager sur Facebook Partager sur MySpace Partager sur Netvibes
Le prochain week-end au MJC PICAUD de Cannes : LA TANGENTE

Vendredi 28 Janvier 2011 > 21h 30 : JAZZ/BLUES

MARC-ANDRE LEGER (Canada)
D’abord, il débarque du Canada pour jouer du blues aux européens, sa guitare à résonateur dans une main, son Mac Book dans l’autre.
Son terrain de jeu, « le blues roots » dans le plus simple appareil : guitare / voix. Mais attention, l’homme est surprenant ! Il a un jeu de guitare électrisant alliant dextérité et virtuosité, quant à sa voix, elle est sensuelle, veloutée et apporte une touche de soul au plus traditionnel des blues. Du coup, ça groove, c’est funky, folk et rock, toujours dans le respect de la tradition de ses racines.
Depuis son arrivée en Europe en 2008, il est reconnu par ses semblables comme un artiste incontournable de la scène blues du moment. Quelques éloquentes programmations (plus de 100 concerts de 2008 à 2010) :
Blues sur Seine, Les Nuits de Champagne, Nancy Jazz Pulsations, Cahors Blues, Hermance Jazz Festival, Festival Blues en Loire, Grésiblues Festival, Crest Jazz Vocal, Quai des Blues, Cully Jazz Festival...
« SAIL ON » premier album acoustique, sort enfin en novembre 2010. C’est à la fois un hommage au titre de Fred McDowell « Sail On Little Girl Sail On », qu’il s’est complètement réapproprié, et un retour sur son parcours musical du Canada à l’Europe.

- Samedi 29 Janvier 2011> 20h30 : ELECTRO HUMANTRONIC (Alpes-Maritimes)

HUMANTRONIC (Berlin/Alpes-Maritimes)
La part de l’homme dans le chant que génèrent les machines. Quelque chose qui nous ramène à Détroit, vers le milieu des années 80 : une mécanique obsessionnelle, qui précipite les corps et les esprits dans un état de transe. Depuis les années 90, Humantronic cherche, affine et évolue sa musique techno hypnotique, à la fois respectueuse des grands anciens et très ancrée dans son époque. Cet homme serait-il une machine ? Peut-être. Mais une machine dotée d’un coeur qui pulse, à moins qu’il ne s’agisse, pour le dire autrement, de l’une des prochaines balises dans une techno devenue de plus en plus rigoriste.

SLIMFUL (Alpes-Maritimes)
Dans un souffle électronique aux nuances rock, disco et hip-hop, Slimful fait vibrer les platines et injecte son dynamisme dans des compositions originales depuis maintenant 4 ans. Membre du collectif Les Diamantaires, Slimful livre des sets qui évoluent sans cesse entre électro et techno, toujours à la recherche de la fréquence qui vous surprendra. Son premier EP « Try My Mind » sortira prochainement sur le label Anglais ThAF Records.

Publicité