Accueil > Politique > Municipales 2008 > Best-of de l’année du 18 au 25 aôut 2008. Patrick Allemand, Christian Estrosi et Jacques Peyrat (...)

Best-of de l’année du 18 au 25 aôut 2008. Patrick Allemand, Christian Estrosi et Jacques Peyrat font débat à Nice

[ Renato Ferrari - Nice Premium ] • 18|08|2008 • Mis à jour le : 20/08/2008 • Réagissez !
Partager sur Facebook Partager sur MySpace Partager sur Netvibes

Pendant sa semaine de vacances, l’équipe de Nice Premium est heureuse de vous offrir une compilation de ses meilleurs articles. Pour cette première journée, vous retrouverez les 5 articles les plus visités depuis le début de l’année. Première publication le 13 mars 2008, sous le titre "Patrick Allemand, Christian Estrosi et Jacques Peyrat font débat à Nice"

Best-of de l'année du 18 au 25 aôut 2008. Patrick Allemand, Christian Estrosi et Jacques Peyrat font débat à Nice Après une première salve entre les deux candidats avec un Jacques Peyrat qui qualifia de « cinéma » les premières phrases de Christian Estrosi qui affirmait que sa seule stratégie était Nice, Patrick Allemand entama son temps de parole en prenant à témoins les niçois sur cette guéguerre qui nuit à leur ville. Les tons étaient donnés et le débat pouvait démarrer.
« Nice est malade » certifie Christian Estrosi, « Nice se porte très bien » retorque Jacques Peyrat, « Aujourd’hui Estrosi est l’opposant de Peyrat mais le seul opposant ici, c’est moi et depuis longtemps ». Les phrases fusent mais ne sont pas des plus meurtrières.

Viennent ensuite les thématiques abordés par Yan Gonon de France 3 et de Michel Bernouin de Métro. Sur le logement, Patrick Allemand veut « 1000 logements sociaux ce qui représentera le double que ceux construits par Jacques Peyrat et ne plus voir repartir des enveloppes destinées à construire des logements parce qu’elles ne sont pas utilisées. », Jacques Peyrat de son côté déclare « avoir fait ce que je pouvais en réhabilitant 10 000 logements en 10 ans et qu’après avoir échappé aux amendes de la SRU, il était maintenant temps de faire mieux ». Christian Estrosi lance qu’il a apporté « 180 millions d’€ par le Conseil Général et qu’il souhaite réhabiliter tous les quartiers niçois en commençant par l’immeuble de verre où est actuellement logée l’office HLM niçois. Je donnerais une aide de 20 000 € pour l’accession à la propriété. ».

La plaine du Var sera un sujet passionné comme passionnant avec Jacques Peyrat qui souligne que « la plaine du Var est une propriété de 14 communes et qu’elle doit être une zone concertée. Il faut repenser le Min, construire la gare multimodale et garder une place pour la Cour d’Appel si on nous l’accorde un jour », Christian Estrosi par lui de « Développement durable et compétitivité. Nous allons faire l’Eco-vallée, accueillir des laboratoires travaillant sur le solaire ou encore la bio-massse et construire un grand palais des expositions. » alors que Patrick Allemand propose « de construire à la place du Grand Stade, une cité des énergies renouvelables car la plaine du Var est le poumon de la ville de Nice. Il faudra construire des logements avec des équipements de proximité et y implanter des zones économiques avec des entreprises. »

Sujet épineux s’il en est, la Mosquée de Nice. Et bien, sur ce thème le consensus était présent sur le plateau avec l’ensemble des candidats qui, à l’unisson, déclaraient que la mosquée se ferait à l’Ouest de la ville. Christian Estrosi déclarera avoir déposé une plainte contre X pour des appels téléphoniques concernant le sujet de la mosquée en reprenant un chiffre donné par Jacques Peyrat qui avait déclaré « avoir refusé un projet de 14 mosquées en ville et une grande mosquée à l’extérieur. ».

Point discordant entre candidats de droite et de gauche cette fois, le grand stade. L’enceinte sportive niçoise qui a déjà fait couler beaucoup d’encre avant même le début des travaux divise les deux courants politiques majeurs. La droite veut son Grand Stade dans la plaine du Var alors que le candidat de gauche souhaite lui garder l’enceinte sportive sur la colline du Ray. Jacques Peyrat annonce que « les enveloppes des candidats à la réalisation du Grand Stade ont été ouvertes », Christian Estrosi assure une stade sous 2 ans et un accueil des Championnat d’Europe de Football alors que Patrick Allemand assure que « l’âme de l’OGC Nice est au Ray et qu’il n’y a rien de pire pour une équipe de jouer dans un stade dégarni comme à Monaco. »

Chaque candidat aura ensuite sa minute pour convaincre les télé-électeurs de voter pour lui. Patrick Allemand adressera un message aux seniors et aux familles qui en sont en charge, Jacques Peyrat déclare qu’il a fait ce qu’on lui avait demandé en renflouant les caisses de la ville et en construisant des équipements et Christian Estrosi qu’il donnerait le meilleur de lui-même à toutes et tous afin de ne laisser personne au bord du chemin.

Fin du débat avec un temps de parole décompté à 9 minutes par candidat parmi lequel se trouvait le futur Maire du Nice de demain. Ha non pardon d’après après demain !



Par Renato Ferrari - Nice Premium

Réagir à cet article


Un message, un commentaire ?


  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

forum qui etes vous

    Derniers commentaires

    1 Message

    • Patrick Allemand, Christian Estrosi et Jacques Peyrat font débat à Nice - 14|03|2008 à  01:49 • par Tanta-Mièta
      Le débat est consultable chez Tanta-Mièta. Ah j'oubliai il y a une ou deux coupures de presse dans la page d'aujourd'hui : Pour avoir la Légion d'Honneur il faut avoir le look coco... Moi j'y comprend rien dans ces chansons de d'jeunes ...

      Voir en ligne : Tanta Mièta

Articles de cette rubrique

Publicité

EN UNE

Voir les dernières actualités