Municipales 2008, à vos marques...

0


Certes, le nombre important de scrutins en 2007 a repoussé l’échéance municipale d’une année mais il n’en reste pas moins que les prétendants à la succession de Jacques Peyrat se pressent aux portillons de l’hôtel de ville niçois.

Rudy Salles, Jean-Auguste Icart, Jérôme Rivière, Gilbert Stellardo ou encore l’actuel Ministre de l’aménagement du territoire, Christian Estrosi font office de favoris pour représenter une candidature de droite alors que Patrick Mottard, Patrick Allemand, Jean-François Knecht et Joseph Ciccolini semblent les mieux placés pour défendre les couleurs d’une gauche qui avait bien failli créer l’exploit lors du dernier scrutin qui s’était soldé avec une différence d’à peine 3000 voix en leur défaveur.

Depuis vendredi dernier au conseil municipal, Me Jacques Peyrat est officiellement candidat à sa propre succession. « Je n’aurai aucun problème à être réélu » avait déclaré le mois dernier le Sénateur Maire dans les colonnes de L’Express. Malgré les nombreuses affaires ayant entachées la gestion de sa municipalité (Grand stade, tramway et dernièrement le service communication), Reste à savoir si le premier magistrat de la ville retentera une troisième campagne avec l’investiture de l’UMP ?

Revenons donc aux candidatures dites « de droite ».

Fidèles à leurs postes comme à leurs habitudes, Rudy Salles et Jean-Auguste Icart conduiront une liste. Le premier, député UDF sévèrement critique sur la gestion de Jacques Peyrat, sera certainement présent avec son équipe en n’excluant pas de conduire une liste UDF-UMP à la stricte condition qu’il en soit le leader. Le second, conseiller général depuis plus de 10 ans et fils d’un ancien ministre de Giscard d’Estaing (Fernand Icart), s’appuie sur sa parfaite connaissance de la ville qui l’a vue naître, et dont il pense connaître tous ses rouages, pour offrir une candidature « 100% niçoise ».

Député de la première circonscription, Jérôme Rivière, le « petit jeune » de la classe politique niçoise ne cache pas son désir d’être présent lors des prochaines municipales mais pour cela il faudra que l’UMP lui délivre le précieux sésame sous forme d’investiture qui lui permettrait de réaliser son rêve. Reste à savoir vers qui iraient ses faveurs dans le cas où son parti choisissait un autre candidat ?

En ce qui concerne Gilbert Stellardo, l’ancien premier adjoint de la ville banni par Jacques Peyrat, il ne cache pas son amertume envers son ancien « patron » et se ferait un réel plaisir de lui damer le pion lors du prochain scrutin municipal. Le plan de sauvetage réussi de l’OGC Nice et son travail au sein de l’équipe municipale pourraient être des atouts précieux pour une éventuelle candidature...à moins qu’il opte pour une union avec un autre candidat ?

A gauche, les Patrick(s) semblent tenir la corde pour la candidature plurielle et bien malin est celui qui pourrait dire qui de Mottard ou d’Allemand sera le candidat de la gauche plurielle aux prochaines élections municipales. Certes, Patrick Mottard, conseiller municipal et général a réalisé un score mémorable lors du dernier scrutin mais Patrick Allemand, Vice-Président du conseil régional et secrétaire fédéral des Alpes-Maritimes prépare activement un terrain qu’il voudrait sien à l’aube de 2008.

Dans l’ombre de ce duel au soleil, un troisième homme pourrait bien tirer son épingle du jeu, Jean-François Knecht, conseiller municipal et général, est, de loin, l’adversaire le plus ferme de l’actuel maire et pourrait créer la surprise en étant déclaré candidat.

D’autres candidats pourront se mêler à l’aventure électorale comme Marie-France Stirbois (FN), Joseph Ciccolini (Divers Gauche), Alain Roullier (Régionaliste) ou encore Franck de Vita (Divers Droite).

Les jeux sont encore loin d’êtres faits et des surprises pourraient bien faire leur apparition dans une partie qui sera bien indécise.

Franck Viano

Résultats du premier tour 2001

- Jacques PEYRAT (RPR) - 37.25%

- Patrick MOTTARD (Parti Socialiste) - 28.57%

- Marie-France STIRBOIS (Front National) - 11.98%

- Jacqueline MATHIEU-OBADIA (Divers Droite) - 8.02%

- Joseph CICCOLINI (Divers Gauche) - 4.79%

- Jean ICART (Divers Droite) - 4.72%

- Xavier CAITUCOLI (MNR) - 3.02%

- Alain ROULLIER (Régionaliste) - 1.64%

Résultats du second tour 2001

- Jacques PEYRAT (RPR) - 44.48% - réélu

- Patrick MOTTARD (Parti Socialiste) - 41.31%

- Marie-France STIRBOIS (Front National) - 14.20%

Partager

à propos de l'auteur

Municipales 2008, à vos marques...

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message