La promotion Pujadas de l’école de Journalisme obtient ses diplômes

Hier après-midi, la promotion Pujadas était réunie pour la dernière fois, à la faculté de Droit et Sciences Politiques de Nice. L'occasion pour les étudiants, de recevoir leur diplômes, des mains de leur parrain, David Pujadas.

Dans une salle surchauffée de la faculté de Droit et Sciences Politiques de Nice, la promotion Pujadas était réunie.

Devant leurs professeurs, leurs parents, amis et petits-amis, les étudiants ont obtenu leur précieux sésame.Un diplôme, qui vient conclure 3 ans de dur labeur.

Ils sont enfin, officiellement, de vrais journalistes.

C’est la directrice de l’école, Marie Boselli qui prend la première, la parole pour féliciter ses élèves. Elle les remercie pour leur travail, leur implication, leur sérieux. Elle adresse un mot à leur parrain David Pujadas, qui s’est spécialement déplacé pour l’événement.

Pour elle, cette promotion a de l’avenir.

Elle appelle ensuite les professeurs qui, chacun leur tour, viennent au micro faire leur discours d’adieu. Chacun son style.

Mr Werner Hoffner, leur professeur de droit. "Oui, le droit, c’est "barbant", mais rappelez vous, nous avons un bien en commun, la loi du 29 juillet 1881 qui définit le droit de la presse" rappelle-t-il.

De son côté, leur professeur d’économie, lui aussi, rivalise d’ingéniosité. Il tente de faire rire, une dernière fois ses élèves, avec quelques blagues. Des sourires...il se voit à son tour acclamé, tout comme Mr Werner Hoffner.

A l’applaudimètre, c’est Fabrice Mauro, le speaker de l’OGCN qui remporte la palme. Lui dont le souvenir restera gravé à jamais dans leurs mémoires.

Les premiers de promo prennent ensuite la parole, chacun leur tour, tout comme la représentante du bureau du BDE.
Chacun à sa façon, remercie les uns, les autres.
Un dernier show pour conclure une année riche en émotions et en souvenirs.



Puis c’est enfin le moment tant attendu, le tour de leur parrain, de s’exprimer. Des mots qui résonnent. Il est fier de voir des jeunes journalistes arriver. Pour lui la profession est à un moment charnière et doit trouver un second souffle. Il espère que cette jeunesse aura l’audace de l’impulser.

Ensuite, une fois la cérémonie terminée, les élèves, leurs parents, puis les professeurs se dirigent dans les jardins de la faculté. L’heure de faire les dernières photos en groupe, puis seuls, les uns après les autres, avec leur parrain.





A l’étage, un buffet les attend, où ils ont pu se restaurer, prendre du bon temps, Enfin !!. Ils se sont quittés en fin d’après-midi pour mieux se retrouver plus tard, dans la soirée, au restaurant.

Nice-Premium adresse ses félicitations particulières à ses anciens stagiaires Chadia, Laure, Bénoit , Dylan,Jéremy, Nathan, Thibault.

Avons-nous participé à leur formation ? On a l’ ambition de le penser...

En tout cas, tous nos vœux de réussite à ces jeunes pousses.

Ad maiora !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message