« Ceci n’est pas un cintre » : une campagne choc pour le droit à l’ivg

Hier soir, le planning familial du 25 rue d’Italie, ouvrait ses portes pour la journée internationale pour le droit à l’avortement. Dialogues, rencontres et témoignages ont eu lieu, afin, de démocratiser ce sujet tabou.

Campagne nationale rouge sang. Slogan dur. Tenant un cintre à la main. « Ceci n’est pas un cintre » est la nouvelle campagne du planning familial pour la défense du droit à l’IVG.

« Une campagne choc car encore aujourd’hui trop de femmes meurent suite à un avortement sauvage. Trop de femmes en détresses restent ignorantes sur ce sujet ». Explique, un cintre à la main, une bénévole. C’est près de 47 000 femmes qui ont perdu la vie en 2014 dans le monde à cause des avortements sauvages.

L’association, planning familial de Nice, apporte son soutien à cette campagne, en réunissant Claire Moracchini, seule employée et coordinatrice, ainsi que ses bénévoles et toutes personnes prêtes à entendre... L’objectif : dialoguer ensemble autour d’une table de ce sujet encore difficile.

« Liberté, égalité et sexualités »… Trois mots forts choisi par cette association d’éducation populaire, pour expliquer ce droit de choisir de vivre sa sexualité comme on le veut, en se respectant et en respectant l’autre.

Aujourd’hui, cette association souhaite informer le plus possible. Accueillir, écouter toutes personnes en détresse, se rendre dans les collèges et lycées, afin, de prévenir les plus jeunes sont leurs priorités absolus.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message