Un 6e président en 60 ans

Patrick Malléa succède à Maurice Schneider et Jacques Médecin. Il devient alors le sixième Président du Comité des Alpes-Maritimes de la Ligue contre le cancer. Pour l'occasion, une cérémonie a été organisée en son honneur.

Mais cette cérémonie ne sert pas qu’à présenter le nouveau président. Elle sert aussi à rendre hommage aux anciens pour leur parcours et leur travail. La lutte contre la maladie n’est pas finie. La France pourrait être la meilleure dans ce domaine, notamment avec les nouvelles techniques. En attendant, la ligue soutient les malades et leurs familles.

« Vous êtes les représentants de l’énergie déployée par notre pays. J’admire et je suis reconnaissant envers cette ligue qui œuvre pour faire reculer la maladie et qui fait augmenter l’espérance », exprime Eric Ciotti, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes. Il formule, par la suite, un appel à projet pour la santé de 25 millions d’euros. La département reste engager et fidèle au combat.

Qui est Patrick Malléa ?

Bercé par le domaine médical, il effectue des essais sur cadavres-robots pendant son service militaire. En 2000, il engage un partenariat avec Barbara Pollock pour développer un mouvement caritatif, afin d’accompagner les enfants atteints d’un cancer. En 2002, il rejoint la direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation du CHU de Nice pour travailler sur une politique d’innovation et comprendre ce qu’il doit faire dans la santé.

« Le patient est maître de mon agenda. Il faut préserver la vie et être consacré aux soins », déclare Patrick Malléa. Environ 40% des cancers sont évitables. Mais il faut augmenter les techniques pour dépister la maladie. Le nouveau président prévoit déjà quelques projets : engager un virage numérique, poursuivre le soutien à la recherche avec un budget de 200 000€, et adapter un traitement pour les personnes âgées.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Etudiante à l’Ecole Du Journalisme (EDJ) de Nice.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message