Athlétisme : Youssef Benzamia (NCCA)sacré champion de France élite de saut en hauteur

Une semaine après sa médaille d’or aux championnats de France nationaux, Youssef Benzamia a remporté, dimanche à Liévin (Pas-de-Calais), son premier titre de champion de France élite au saut en hauteur.

À quelques jours de ses 25 ans, le Niçois s’est offert un magnifique cadeau en égalant son tout récent record de 2,18 m, qui constitue également la meilleure performance française de l’année.

Yousseff Benzamia a clôturé les championnats de France élite sur une note triomphale, ce dimanche à Liévin, après une première journée marquée par deux déconvenues majeures pour le Nice Côte d’Azur Athlétisme.

Samedi, Frédéric Dagée et Rouguy Diallo n’ont en effet pu honorer leur statut de leaders nationaux au lancer du poids et au triple saut : le premier a dû faire l’impasse sur la compétition "par précaution" ; la seconde a été éliminée prématurément de la finale après avoir mordu ses trois premiers essais. Mais le club azuréen ne manque pas de ressources !

Lui aussi en tête des bilans tricolores (à égalité avec l’espoir Dorian Tharaud) depuis son saut record à 2,18 m le week-end dernier à Aubière (Puy-de-Dôme), Youssef Benzamia a confirmé son statut de favori en décrochant sans trembler le titre de champion de France élite, le tout premier de sa carrière.

Opposé notamment au multiple tenant du titre Abdoulaye Diarra (record : 2,27 m), le Niçois a réalisé le concours parfait jusqu’à 2,14 m, barre franchie dès sa première tentative et suffisante pour lui assurer la victoire. Déterminé à confirmer son retour en forme après plusieurs saisons gâchées par les blessures, l’ancien junior prodige a ensuite réussi à effacer 2,18 m à son troisième et ultime essai, avant d’échouer de peu à 2,21 m.

Youssef Benzamia : « Je suis énormément satisfait. J’avais beaucoup de pression. Je n’avais pas fait les France Elite depuis quatre ans, notamment à cause d’une pubalgie qui a duré deux ans. Et du jour au lendemain, tous les regards ont été tournés vers moi. Après mes 2,18 m, j’ai réussi à me relâcher. À 2,21 m, il ne me manque rien au deuxième essai. C’est de bon augure pour cet été. »

Parmi la délégation niçoise présente dans les Hauts-de-France, plusieurs autres athlètes se sont distingués face aux meilleurs Français, à commencer par le Malgache Avotrinaiaina Rakotoarimiandry, cinquième du 400 m en 48’’13. Au lancer du poids, Dean-Nick Allen et Joël Fabreguettes ont respectivement pris les 10e et 12e places de la finale avec des jets à 16,45 m et 16,03 m.

Du côté féminin, à noter la bonne neuvième place de Manon Eple sur 1 500 m (4’38’’44), tandis que Marine Tanguy et Sacha Alessandrini n’ont pas démérité en séries du 800 m (7e en 2’13’’72) et du 60 m (5e en 7’’64).

par Camille Vandendriessche

Source : www.athle.fr et NCCA

CP : P.B Photographie

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message