Dernière journée des Régates Royales à Cannes : le discours de la méthode

Dernière journée des Régates Royales pour la flotte des Dragon qui a pu conclure avec une petite brise de secteur Sud dans le golfe Juan : Ivan Bradbury (Blue Haze) s’impose à l’arraché devant Anatoly Loginov (Annapurna).

Quant aux yachts classiques, le zéphyr cannois les a gratifié d’un parcours triangulaire rapidement avalé et créant la plupart du temps une césure dans le classement général cumulé sur quatre manches.

Dernier round samedi pour les quatre-vingt-un équipages sous un soleil qui s’annonce une nouvelle fois radieux et dans une brise un peu plus coopérative jusqu’au midi solaire…

Avant même de rallier le plan d’eau dans l’Est du Palm Beach, les Dragonistes se doutaient que ce dernier jour permettait encore d’espérer grappiller quelques places ou préserver ses acquis après cinq jours de combats acharnés dans un vent souvent taquin, parfois tordu.

Certes, Yvan Bradbury (Blue Haze) pouvait se permettre de décompresser sur cette dernière journée avec onze points d’avance sur Annatoly Loginov (Annapurna) s’il n’y avait qu’une manche courue, mais il pouvait y en avoir deux pour conclure ces 39e Régates Royales !

L’ultime course à suivre était donc capitale pour départager les duettistes tout comme elle pouvait encore permettre au premier équipage français de se hisser à la quatrième place, deux points séparant Jean Bréger (Ulysse) de l’Anglaise Gavia Wilkinson-Cox (Jerboa). Et à l’issue d’une manche raccourcie pour cause d’essoufflement général sur le plan d’eau, Ivan Bradbury (Blue Haze) concluait par une quatrième place quand Anatoly Loginov (Annapurna) n’atteignait que la douzième position.

Le Britannique sortait donc grand vainqueur des Régates Royales de Cannes, suivi du Russe qui sauvait in extremis sa place de dauphin, l’Allemand Pedro Rebelo de Andrade (Pow Wow) réussissant à finir deuxième de cette ultime manche, à un seul point du Russe au classement général !

Pour les 5.5mJI, Merk Holowesko (New Moon) a défendu avec brio les couleurs des Bahamas : six manches sur huit à la première place ! Le Suisse Christian Bent Wilhemsen (Otto) devant se contenter de la place de dauphin. Et chez les Tofinou, c’est finalement le Français Patrice Riboud (Pitch) qui s’impose après une belle bataille face à l’Anglais Edward Fort (Pippa).

Crédit photo : Guido Cantini/Panerai

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message