Hockey : Nice s’impose au bout du suspense

Pour le compte de la 25e journée, Nice recevait le leader lyonnais dans son antre de Jean-Bouin. Une rencontre qui s’est soldée par une victoire azuréenne dans les dernières secondes.

Dès l’entame, les Aigles sont mis sous pression. Ils laissent venir leur adversaire et se reposent sur un bon Khoroshun. Mais Lyon se montre patient et Nice prend deux fois 2 minutes.

L’intensité physique est au rendez-vous, l’ambiance est électrique et le public de Jean-Bouin réagit comme il se doit pour soutenir son équipe. De retour à cinq sur la glace, les Rouges et Noirs reprennent du poil de la bête et partent à l’assaut des buts rhodaniens. Plusieurs fois dangereux, ils manquent de précision dans le dernier geste.

Les débats s’équilibrent et les Aigles prennent même le dessus. Après quelques minutes de temps fort, ils se font surprendre et les Lions ouvrent le score (0-1, 15’21). Les pénalités continuent de s’enchaîner (7 au total) et les mises en échec sont de plus en plus rudes.

Au retour des vestiaires, les deux équipes ne créent pas vraiment de danger. Les hockeyeurs se livrent moins physiquement et se contentent de faire tourner le palet. Dans un sursaut de vivacité, les hommes de Stan Sutor viennent réveiller cette période mais Kubus et Hamrak ratent coup sur coup leur face-à-face.

Après de longues minutes sans saveur, Nice perce la défense lyonnaise et Romand trompe le gardien adverse (1-1, 39’07). Les Aigles auront une dernière occasion à une poignée de secondes de la fin du tiers mais le portier des Lions détourne la frappe qui partait en pleine lucarne.

Pour le troisième acte, une légère tension se ressent sur la glace. La précision des passes et des tirs est moins présente que sur les deux précédentes périodes. Les Lyonnais se procurent des occasions qui donnent des frissons à la salle.

Quant aux Niçois, ils restent muets. Ces derniers repoussent un à un les assauts du leader, à l’image d’un Khoroshun aux allures d’acrobate. Nice amène le danger avec des contres et Bajaruns est tout près d’inscrire le deuxième but de son équipe.

Les Lions ne se laissent pas faire et sont même tout proches de repasser en tête mais le puck heurte la barre transversale. Dans l’ultime minute, Aurélien Macon et les siens assaillent avec envie la défense lyonnaise et leur effort paye.

Après un petit passage derrière les buts, Birzins crucifie le gardien et Jean-Bouin explose (2-1, 59’22). Nice s’offre le leader et signe sa huitième victoire cette saison.

Dimanche, les Azuréens se déplaceront à la patinoire Mériadeck de Bordeaux. Une glace girondine qui leur avait souri puisqu’ils s’y étaient imposés 5 à 3, le 15 novembre dernier.

par Florent Larios

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

étudiant école journalisme

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message