Jeux Olympiques 2024 : Sans Trump à la Maison Blanche c’est mieux

L’information est digne de foi. Selon le Wall Street Journal, le CIO aurait fait son choix dans la course aux Jeux de 2024. L’organisation olympique serait déterminée à ne pas faire de battu, en accordant deux éditons des Jeux d’un coup. La révélation du quotidien américain, elle avancerait à grand pas vers un accord qui attribuerait à Paris les Jeux d’été en 2024, puis à Los Angeles la quinzaine olympique en 2028. Prochaine étape : vendredi 9 juin. La commission du CIO doit débattre à Lausanne, au cours d’une longue journée de réunion, de la question du double vote 2024-2028. Les quatre vice-présidents de l’organisation olympique remettront leur rapport sur ce dossier.

Sauf improbable scénario, il sera favorable aux attentes de Thomas Bach, instigateur de cette révolution dans le monde de l’olympisme. Mais il faudra attendre, au mois jusqu’à mi-juillet, peut-être plus tard encore, pour en savoir vraiment plus sur l’ordre des vainqueurs.

Le Wall Street Journal fait référence à des informateurs « proches du dossier ». Mais ses détails sont précis.

Sous réserve d’un emballage qui assure à Los Angeles d’apparaître comme un vainqueur, au même titre que Paris, le 13 septembre prochain à Lima, l’option 2028 se révèle assez pertinente pour l’équipe américaine.

Le WSJ crot savoir que des compensations financières pour ce « deal » négocié en coulisses. Ce "geste" du CIO consisterait en une aide plus importante dans la préparation des Jeux (on parle de 2 milliards de dollars).

Cette option donne plus de temps aux Californiens pour boucler les travaux de rénovation de l’aéroport LAX, muscler leur réseau de transport public, et terminer l’extension du campus à UCLA.

Enfin, l’option 2028 présente l’avantage de s’assurer des Jeux olympiques aux Etats-Unis débarrassés de la présence de Donald Trump à la Maison Blanche.

source : WXJ

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message