JO 2016 de Rio : Citius, altius, fortius. Une pensée pour Camille Muffat

Cette nuit (heure européenne) les Jeux Olympiques de Rio seront officiellement inaugurés avec le traditionnel défilé des athlètes, les discours protocolaires et l'allumage de la flamme dont on ignore encore qui en aura l'honneur.

Puis les protagonistes, les athlètes, s"efforceront en 21 jours de compétition (suivront ensuite les jeux para-olympiques) de faire vivre l’esprit olympique, leg de l’héritage des fondateurs : plus vite (athlétiquement), plus fort (intellectuellement et mentalement), plus haut (spirituellement).

Mais comment, en cette journée de fête et de joie, qui regroupe la meilleure jeunesse mondiale, ne pas avoir une pensée émue pour Camille Muffat, une nageuse exceptionnelle, comblée par son titre olympique en 2012, et une femme généreuse, disparue tragiquement à 25 ans , un coeur en or arraché à la vie.

Mais les jeux modernes ont bien des antécédents , qui demandent à revenir à un peu d’histoire...

Les premiers Jeux olympiques sont réputés pour avoir pris place en 776 av. J.-C. sur l’initiative d’Iphitos, roi d’Élide. Cette année marque le début du calendrier olympique, selon lequel les années sont regroupées en olympiades, et l’an 1 du calendrier grec adopté en 260 av. J.-C..

Toutefois, il est probable que les Jeux aient été encore plus anciens, compte tenu de l’abondance des offrandes de l’époque géométrique retrouvées à Olympie. Dès lors, les Jeux gagnèrent en importance dans toute la Grèce antique, mais il existe près de 300 réunions sportives du même type, les agônes.

On passe à plus de 500 sous l’Empire romain. Les Jeux olympiques forment, avec les Jeux pythiques, les Jeux néméens, et les Jeux isthmiques, un cycle des jeux sacrés dont l’un revient chaque année.

L’athlète qui gagne des prix à ces quatre Jeux panhelléniques est désigné par le titre de « periodonikes », le vainqueur du « Grand Chelem » du sport grec.

Comme aujord’hui, même à cette époque il y avait des champions populaires et adulés..

Milon de Crotone est l’un des plus célèbres athlètes de la Grèce. Il est le disciple de Pythagore. Il obtient son premier titre olympique de lutte en juniors en 540 av. J.-C. Dès lors, il collectionne les victoires avec 6 titres aux Jeux olympiques, 7 titres aux jeux pythiques, 9 titres aux jeux de Némée et 10 titres aux jeux isthmiques.

Sa vie et sa mort sont l’objet de nombreuses légendes.

Une statue de Milon de Crotone, sculpture de Pierre Puget , est exposée au Musée du Louvre.

Une réplique de cette sculpture sur la mort de Milon est visible au vieux port de Marseille, une autre a été réalisée en 2013 et a été replacée sur son lieu d’origine à Versailles.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message