La première journée de fête pour le lancement du GP de F1 au Castellet

La première journée de fête de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la renaissance du Grand Prix de France F1 au Circuit Paul Ricard a fait le plein de passion et… de spectateurs.

Plus de 15 000 visiteurs ont en effet profité du soleil estival et de l’ambiance festive qui régnait au cœur du village installé entre la ligne droite des stands et l’Aéroport international du Castellet.

Lors de la conférence de presse, le Président Christian Estrosi a révélé les grands axes sportifs et économiques du projet F1, qui accordera aussi une large place à la jeunesse et à l’innovation, à la formation et à la sécurité routière mais aussi sur les circuits de vitesse.

Lors de sa conférence de presse, le Président Christian Estrosi a confirmé en substance « que le budget du Grand Prix de France F1 sera bien d’environ 30 M€ annuels avec 16 M€ de recettes directes (billetterie et partenariats) et 14 M€ de subventions publiques. »

Ces phrases fortes ont été :

« Que ce GP de France de F1 sera un grand évènement populaire, la mise en vente des billets ayant lieu dès l’automne prochain.
« Qu’un Conseil sportif réunira des experts et des ambassadeurs de notre Grand Prix de France de Formule 1, dont Patrick Tambay.
« Que le GP F1 doit constituer une véritable vitrine de l’innovation.
« Que va être construit, en partenariat avec la FIA (Fédération internationale de l’automobile) le premier Centre de l’innovation, de la mobilité et de la
sécurité routière. Une première mondiale.
« Et qu’un pôle d’excellence automobile verra le jour et englobera aussi le développement de solutions de mobilité durable.
« Que des pistes seront proposées pour permettre d’avoir un Grand Prix éco-responsable. »
« Que les répercussions économiques directes ont été évaluées à au moins 65 M€, et à 500 emplois directs et durables.

crédit photo : Florent Gardin et Morgan Mathurin

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message