Ville hôte de la World Cup, Nice passera au ballon ovale en 2023

Hier, le Groupe d’Intérêt public #France 2023 s’est déplacé à Nice pour présenter la convention de partenariat entre la Ville de Nice, représenté par José Cobos Adjoint au Maire délégué à l’Evènementiel sportif et le Groupement d’intérêt public en vue de l’organisation de la Coupe du monde de rugby 2023.

Après l’Euro 2016 de football, la Coupe du Monde de football féminin en 2019, c’est au tour d’une grande compétition de rugby de venir s’installer en 2023 dans la cité azuréenne. En effet, la Coupe du Monde de rugby aura lieu dans 5 ans en France. Nice aura la chance d’accueillir 4 matchs de la compétition à l’Allianz Riviera. L’occasion pour la ville de promouvoir le rugby sur des terres plus imprégnées par le ballon rond. « La ville de Nice sait comment accueillir des gros évènements, on a de l’expérience. On accueillera 4 matchs mais on fera plus que cela. On fera découvrir le rugby dans toute la région » lance José Cobos, adjoint au maire délégué à l’évènementiel sportif.

Un territoire symbolique pour le rugby

De nombreuses animations devraient être mises en place pour promouvoir le rugby et ses valeurs. « Contrairement au football, on ne fera pas de fan-zone. On préfère que les villes proposent des animations plus centrées sur les valeurs du rugby comme des expositions, tournois ou des villages rugby » explique Claude Atcher, président Général du comité d’organisation de la Coupe du monde 2023. L’occasion de faire connaître un peu plus les clubs de la région comme le Stade Niçois et Grasse qui sont, tous deux, en troisième division. L’occasion aussi d’être au plus proche de celui qu’on décrit comme le fondateur du rugby, William Webb Ellis qui est enterré au cimetière de Menton. « Le fondateur du rugby repose non loin d’ici, c’est aussi symbolique de pouvoir amener la Coupe du Monde ici » souligne Claude Atcher.


Une vision à plus long terme

L’objectif premier est donc de faire découvrir un peu plus le ballon ovale aux azuréens lors des 4 matchs qui auront lieu à l’Allianz Riviera et des animations qui seront proposées. Mais il s’agit de continuer ce travail. « Les bénéfices récolté grâce à la compétition iront complétement aux actions du développement du rugby. Qu’il s’agisse de matériels, de formations ou d’infrastructures » annonce le président de France 2023.

La ville a donc encore 5 ans avant de proposer aux azuréens et touristes des animations autour du rugby. 5 ans c’est à la fois long et court. Une chose est sure, Nice s’impose petit à petit comme une ville majeure d’organisations d’évènements sportif en France.

Pierre Ferrand

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message